nouveau
Lexilogos
Chandeleur
jeudi 2 février 2017
recherche
Présentation de Jésus au temple
La chandeleur se fête le 2 février, soit 40 jours après Noël. C'est la purification de Marie et la présentation de Jésus au temple de Jérusalem.

L'Évangile de Luc raconte : Et lorsque furent accomplis les jours pour leur purification, selon la Loi de Moïse, ils l'emmenèrent à Jérusalem pour le présenter au Seigneur.
(Luc 2, 22)

Selon la loi juive de cette époque (Lévitique, 12), une mère qui accouche d'un garçon était considérée comme impure pendant 7 jours et devait ensuite attendre la purification de son sang pendant 33 jours (donc pas question de se rendre dans un lieu sacré durant cette période). Après la naissance d'une fille, les délais étaient plus longs : la mère était impure pendant 14 jours et la purification avait lieu au bout de 66 jours.

La circoncision du garçon avait lieu le huitième jour. La circoncision de Jésus se fête donc le jour de l'an. Cette célébration est aujourd'hui tombée en désuétude... Plus personne ne pense à fêter la circoncision du petit Jésus ce jour-là...

Dans l'Antiquité, on comptait le premier jour (aujourd'hui, si on parle du 8e jour, il tomberait le 2 janvier). De même, Jésus est mort le vendredi et ressuscité le troisième jour, le dimanche.


fresque de Fra Angelico,
Florence
Des chandelles à la Chandeleur
Cette célébration de la présentation de Jésus au Temple fut d'abord célébrée en orient, puis a instaurée à Rome à la fin du VIIe siècle par le pape Serge Ier. Pour commémorer la venue au temple de Marie et son fils, il organise une procession du forum à la basilique Sainte-Marie-Majeure. Et dans le cadre de cette procession, des chandelles étaient allumées.

La chandeleur provient de l'expression festa candelarum : la fête des chandelles. Le latin candela désigne une bougie : il a donné en français la chandelle qui s'est effacée devant la bougie, d'origine algérienne. Bougie est en effet le nom d'une ville de Kabylie (Algérie), en arabe بجاية (Bejaïa) qui fournissait au Moyen Âge de la cire pour fabriquer des chandelles. Mais au Québec, on allume toujours des chandelles  ; cependant, dans la célébration de la Chandeleur, il est plutôt question de cierges.

La fête des chandelles, c'est la bénédiction des chandelles, ou des cierges.


Définition du dictionnaire de l'Académie française de 1762 :
Chandeleur :
La fête de la Présentation de Notre-Seigneur au Temple, & de la Purification de la Vierge, ainsi nommée, à cause que ce jour-là il se fait une Procession où tout le monde porte des chandelles de cire, ou des cierges
.

latin Candelalia ou Candelalium (latin ecclésiastique)
italien Candelora (candela = bougie)
espagnol Candelaria
anglais Candlemas (candle = bougie) le suffixe -mas est le même que pour Christmas : c'est la messe (bénédiction) des bougies
allemand Lichtmeß (Mariä Lichtmeß) (Licht = lumière) le suffixe -meß a la même origine que l'anglais
néerlandais Lichtmis (Maria Lichtmis)



I nomi romanzi della Candelara (La festa della purificazione di Maria Vergine) par Clemente Merlo (1915) : les noms de la chandeleur dans les langues romanes

The celebration of Candlemas in medieval Rome : la célébration de la chandeleur à Rome au Moyen Âge, par Joseph Dyer (2011) nouveau

East and West in the medieval Roman celebration of Candlemas (2009)

Chandeleur
La fête des crêpes aux chandelles
Aujourd'hui, la Chandeleur évoque plutôt les crêpes que les cierges : c'est la fête des crêpes ! Et pourquoi ne pas faire de la Chandeleur, un repas de crêpes aux chandelles ?

En Bretagne, les crêpes portent le nom de krampouezh [-poué] et un krampoueshour [-sour], c'est un amateur de crêpes.

En Corse, les nicci désignent des crêpes à base de pisticcina (farine de châtaigne, environ 1/4 de farine de châtaigne et 3/4 de farine de blé).

Des crêpes, du cidre et des chandelles... et vive la Chandeleur !

À Marseille, on fête la Candélouse ! (en provençal : Candelouso) et on mange des navettes de saint Victor (naveto de sant Vitou), petites pâtisseries en forme de barque...

crêpes bretonnes
Joyeuse Chandeleur!       Buona Candelora!       Happy Candlemas!       Fröhliche Lichtmeß!


 
Le jour des marmottes
Aux États-Unis, on ne fête pas la Chandeleur ; le 2 février, c'est le Groundhog Day : le jour des marmottes. On célèbre (un peu tôt) la fin de l'hiver et de l'hibernation.

Groundhog vient de ground (terre) et hog désigne le cochon, mot d'origine celtique et apparenté au gallois hwch, (cf. breton hoc'h : porc) de même sens.

C'est un synonyme de woodchuck : ce terme est une adaptation anglaise d'un mot indien. Ce nom n'a donc rien à voir avec un quelconque animal des bois tel que le woodcock (coq des bois ou bécasse).

En français, nous l'appelons la marmotte d'Amérique dont le nom latin est marmota monax. Elle vit en Alaska, au Canada et au nord-est des États-Unis.

Selon un dicton populaire, le temps du 2 février indique la fin de l'hiver : si le jour est nuageux, alors le printemps sera précoce ; si le jour est ensoleillé, alors l'hiver durera encore six semaines !

D'où cette légende : une marmotte qui sort de son terrier le 2 février retourne hiberner si elle voit son ombre !

La marmotte commence à hiberner en octobre et sort de son sommeil hivernal à partir de la fin mars... et non le 2 février ! L'hibernation dure environ 6 mois.

En fait, cette légende a été importée d'Europe par les premiers colons qui ont remplacé l'ours par la marmotte ! Même si la marmotte d'Amérique est plus grasse que la marmotte des Alpes, elle est cependant loin d'atteindre la taille d'un ours !

Proverbes & dictons
Le dicton du jour :
À la Chandeleur, l'hiver se meurt ou prend vigueur


Proverbe provençal :

A la Candelouso, l'ourse fai tres saut
Foro de soun trau :
S'es nivo, s'envai ;
Se fai soulèu, intro mai
E sort plus de quaranto jour.



À la Candélouse, l'ours fait trois sauts
hors de son trou :
s'il neige, il s'en va ;
s'il fait soleil, il rentre
et ne sort plus pendant quarante jours.
L'ours et l'homme, c'est un peu une histoire de famille. L'ours est l'un des rares animaux plantigrades... comme l'homme et, d'une certaine façon... la marmotte. L'ours, c'est l'homme sauvage. Autrefois, l'un et l'autre rencontraient des difficultés à se nourrir l'hiver. C'est pour cette raison, que l'ours et la marmotte, hibernent. En évitant de bouger et d'être en contact avec le froid, ces animaux dépensent très peu de calories.

Le réveil de l'ours était le signe du retour du printemps. Il était fêté dans toute l'Europe, des Pyrénées aux Carpates. Les hommes se déguisaient alors en ours : cette tradition se confond aujourd'hui avec le mardi gras...

Proverbe lorrain :

En Lorraine, il ne s'agit pas seulement de l'ours mais aussi du loup, comme à Courbesseaux (recueilli en 1881) :

Ès Chandôles, quand lo slo béille,
lo loup enteure dans sè grotte pou hheille semaines ;
quand i n'béille-me, c'ast pou quarante jonées

À la Chandôles, quand le soleil brille,
le loup rentre dans sa grotte pour six semaines ;
quand il ne brille pas, c'est pour quarante jours.

Quête de la Chandeleur (chant des coureux de la Chandeleur) par Geneviève Massignon & Georges Delarue, in Trésors de la chanson populaire française, chansons recueillies en Acadie (1994) nouveau

Groundhog Day : le jour des marmottes

-> marmotte : étymologie



Bonne Candélouse
& Happy Groundhog Day
!
Imbolc, la fête du printemps
Dans l'Antiquité, le printemps commençait début février. En effet, les solstices et les équinoxes ne déterminaient pas le début, comme aujourd'hui, mais le milieu des saisons. Il y a donc un décalage de 8 semaines par rapport aux saisons actuelles. Dans les pays celtiques, c'est la fête d'Imbolc.

Si on prend comme référence la date du 21 pour le solstice ou l'équinoxe, il faut retirer 15 jours pour avoir la date du début de la saison des gaulois et des romains. Ainsi, le printemps commençait autrefois autour du 6 février. Arbitrairement, on a fixé le début de la saison celtique le 1er du mois.

Le 1er février, c'est aussi la Sainte-Brigitte : Lá Fhéile Bríde, en gaélique. Brigitte est à l'origine le nom de la grande (et presque unique) déesse du panthéon celtique. On a gardé le prénom et l'église catholique célèbre ce jour-là une banale sainte irlandaise qu'elle a baptisée du nom de Brigitte...

-> Noël - Épiphanie - Annonciation - Carême - Rameaux - Pâques - Ascension - Pentecôte - Toussaint

-> printemps - carnaval & Mardi gras

-> calendriers

-> étymologie