Georges Bravard
(1883-1952)








Georges Bravard pendant la première guerre mondiale
avec son épouse Germaine Reydellet











Geroges Bravard et ses deux filles,
sa femme germaine Reydellet, sa mère Anna Briel
(1920)











Georges Bravard,
directeur de la Gaîté-Lyrique (1919)









Georges Bravard,
directeur de la Gaîté-Lyrique (1925)










Georges Bravard,
directeur de la Gaîté-Lyrique (1928)










Georges Bravard,
directeur de la Gaîté-Lyrique (1931)










Georges Bravard,
directeur de la Gaîté-Lyrique (1934)










Georges Bravard,
directeur de la Gaîté-Lyrique (1935)











passeport de Georges Bravard










Georges Bravard à la plage









Henriette et Georges  Bravard

Georges Bravard avec sa fille Henriette, à Asnières








automobile Renault 4 chevaux

Georges Bravard et la Renault 4CV, dans les années 50






Georges Ferdinand Jean Bravard est né le 26 janvier 1883 à Paris (5e)
au domicile de ses parents : 47 boulevard saint Michel

marié à Loches (Indre-et-Loire) avec Marie Madeleine Pauline Faucheur le 1er mars 1908
le couple a deux filles
divorcé,
remarié avec Germaine Reydellet à Paris (16e), le 29 juillet 1916
il est alors lieutenant au 70e régiment d'infanterie de ligne (casernement : Vitré),
il exerce la profession d'avocat


décédé le 8 août 1952, à Bois-Colombes


Georges Bravard est le fils de

Henri Ernest Bravard (22 octobre 1844, Bourg-la-Reine - 2 décembre 1914, Épernay),
chapelier
&
Anna Marie Briel (13 novembre 1854 - 24 janvier 1931, Asnières)




Voir Historique du 70e régiment d'infanterie (1914-18)




Georges Bravard est directeur du théâtre de la Gaîté-Lyrique (1919-1936)
C'était alors une salle de spectacles consacrées aux opérettes.



En octobre 1919, le Théâtre lyrique municipal de la Gaîté rouvrait ses portes
sous la direction de l'auteur dramatique Gabriel Trarieux et Georges Bravard.
La première pièce jouée est La belle Hélène de Jacques Offenbach,
avec Marguerite Carré, Fernand Francell, Max Dearly
(vor Gallica : La belle Hélène, Théâtre de la Gaîté, 1919)

Georges Bravard est le seul directeur à partir de juillet 1926.
Confronté à des difficultés financières, il créée une coopérative, les Compagnons de l'opérette, en 1936,
mais les pertes financières ne permettent pas de continuer.



Voir l'Encyclopédie multimédia de la comédie musicale théâtrale en France : la Gaîté-Lyrique

Voir Wikipédia : Gaîté-Lyrique

Voir site de la Gaîté-Lyrique (espace destiné aux arts numériques)


Le théâtre de la Gaîté-Lyrique était situé square des Arts et Métiers, Paris, 3e
(aujourd'hui : square Émile Chautemps)
voir Google maps





chevalier de la Légion d'honneur en 1920,
Georges Bravard est capitaine au 120e régiment d'infanterie

Voir Léonore (bases de données de la Légion d'honneur) : dossier de Georges Bravard

index | contact
Lexilogos