archives famille
John Bost

  famille Bost > John Bost

photo John Bost

« Ceux que tous repoussent, je les accueillerai au nom de mon Maître. »
Voir origine de la citation
signature de John Bost
Jean Antoine Bost est né le 4 mars 1817 à Moutier (canton de Berne, Suisse)
décédé le 1er novembre 1881 à Paris (VIe)


portraits de John Bost : photographies & gravures

Notice historique de la fondation des Asiles de Laforce par John Bost (1878)

Origines des Asiles de Laforce par John Bost (1878) texte manuscrit

L'Église chrétienne considérée comme Asile de la souffrance : thèse de John Bost, présentée à la faculté de théologie de Montauban (1880)

Louis Meyer : témoignage de John Bost sur sa « conversion »

Chez la duchesse de Sutherland, témoignage de John Bost (1860)

Jubilé cinquantenaire des Asiles de La Force (1848-1898)

Jubilé de la fondation des Asiles John-Bost par le pasteur Ernest Rayroux, directeur des Asiles

Cinquantenaire de la fondation des Asiles de Laforce par le pasteur Joël Laforgue

Discours du pasteur missionnaire François Coillard

Souvenirs par son frère Élisée Bost

Discours de Timothée Bost & Réponse aux frères Bost, par Henri Couve

Rapport sur l'œuvre de Laforce par Ernest Rayroux, Célébration du troisième centenaire de l'Édit de Nantes (1898) à Nantes

Discours du pasteur Adolphe des Gouttes (1924)

Centenaire des Asiles de La Force par le pasteur Marc Boegner, président de la Fédération protestante de France (1948)

Discours du docteur Henry Morin, fête des Asiles John Bost (1962)

Discours sur les prix de vertu, de Charles de Rémusat, directeur de l'Académie française, le 23 août 1860 (remise du prix Montyon à John Bost)

M. le pasteur Bost par le pasteur Élie Robin, in Bulletin de la Société générale des prisons (1882)

Les Asiles John Bost par Henriette Guizot de Witt, in Revue Suisse (1889)

Les Asiles John Bost par Henriette Guizot de Witt, in Les œuvres du protestantisme français au XIXe siècle (Exposition universelle de Chicago, 1893)

Sermon sur la charité par le pasteur Ernest Dhombres (1891)

John Bost, le fondateur des Asiles de Laforce par le pasteur Léon Maury (1925)

John Bost et sa cité prophétique par le pasteur Alexandre Westphal (1937)

Establishments of John Bost at Laforce, The Romance of Charity, par John De Liefde (1867)

John Bost, Pastor and Philanthropist, magazine The Quiver (1883)

Asiles de Laforce en 1878 : liste des bâtiments & résidents

La Famille - Béthesda - Ében-Hézer - Siloé - Béthel - Le Repos - La Retraite - La Miséricorde

Les asiles de Laforce, rapport annuel : 1878 - 1879

Les asiles John Bost, rapport annuel : 1883 - 1884 - 1885 - 1886 - 1888 - 1889 - 1890 - 1891 - 1892 - 1893 - 1894 - 1895 - 1896 - 1897

      1898 (jubilé cinquantenaire) - 1899 - 1900 - 1901 - 1902 - 1903 - 1906 - 1916 - 1917 - 1919 - 1920 - 1923 - 1926

Société de l'histoire du protestantisme dans la vallée de la Dordogne : la fondation John Bost, documents en ligne : rapports annuels, revue Notre prochain...

Musée virtuel du protestantisme français : les œuvres de charité : John Bost

Wikipédia : John Bost

Léonore (bases de données de la Légion d'honneur) : dossier de John Bost

John Bost est chevalier de la Légion d'honneur en qualité de fondateur d'un établissement de bienfaisance (1866)

Fondation John Bost

Fondation John Bost, « lieu de soin, lieu de vie, lieu de sens »

Maison John & Eugénie Bost, « un musée pour comprendre la différence »

Maison John & Eugénie Bost

Documentaire Kaïros : Un chemin de vie (2016) (vidéo)

France inter : présentation de la BD John Bost, un précurseur, par Laetitia Gayet (février 2017)

L'indigence et l'assistance dans les campagnes depuis 1789 jusqu'à nos jours, par Georges Saunois de Chevert (1889)

Les asiles John Bost

Assistance, traitement et éducation des enfants idiots et dégénérés par Désiré-Magloire Bourneville (1895)

Asiles John Bost à Laforce

Rôle et formation des bénévoles au sein de la fondation John Bost par Frédéric Trautmann, in Autres Temps, Cahiers d'éthique sociale et politique (1997)

Partager la parole dans le monde des malades mentaux par Bertrand Vergniol, in Autres Temps, Cahiers d'éthique sociale et politique (1998)

Des châteaux comme lieux de nouveaux modèles éducatifs, Les Asiles de La Force, par Maurice Capul, in Empan (2005)

Secourir dans la tradition protestante du XVIe au XIXe siècle, les œuvres comme exigence liturgique, ordre politique et lien social, par Céline Borello, in Les œuvres protestantes en Europe (2013)

Google maps : plan & vue satellite de La Force

Géoportail : carte IGN de La Force & vue satellite, photos aériennes anciennes

Fondation John Bost
« Ceux que tous repoussent, je les accueillerai au nom de mon Maître. »

Cette célèbre citation, devenue la devise de la Fondation, est attribuée à John Bost, mais non attestée. C'est Henriette Guizot de Witt, la fille de François Guizot, qui semble être à l'origine de cette citation. En 1889, elle rédige un article sur les Asiles John Bost dans la Revue suisse :

Il ne s'était probablement jamais dit dans ses espérances les plus ambitieuses : « Je recueillerai tous ceux que le monde entier repousse ! » C'est le privilège de la compassion divine ; mais, dans la mesure de ses forces, John Bost ne recula jamais devant une misère, devant un abandon, en se disant : « Celui-ci ne me regarde pas. »

En 1893, Henriette Guizot rédige un texte paru dans Les œuvres du protestantisme français au XIXe siècle, ouvrage paru dans le cadre de l'Exposition universelle de Chicago. Il commence ainsi :

« Ceux que tous repoussent, je les recevrai au nom de mon Maître. » Telle était la devise de John Bost au début de son ministère de charité, telle devait être la pratique de toute sa vie.

Ainsi, ce que John Bost ne s'est « probablement jamais dit » est devenu sa « devise » !

Cette citation fut « consacrée » par le pasteur Alexandre Westphal dans sa biographie, John Bost et sa cité prophétique (1937). Puis, le verbe recevoir est devenu accueillir.


Voir : Les Asiles John Bost par Henriette Guizot de Witt : textes de 1889 & 1893 : la biographie d'Alexandre Westphal (1937).
« Dans la vie, la plus grande joie est celle de se donner aux autres. »
Fruit de l'amour chrétien, les Asiles John Bost, dans un monde ébranlé dans ses fondements moraux et religieux par les ferments de haine que de mauvais bergers y ont semés, ont une signification encore plus élevée. Ils attestent, grâce à la tâche ingrate et ardue consciencieusement accomplie chaque jour par leur personnel, que, dans n'importe quel état, toute vie humaine doit être respectée et que la loi d'amour, que le Christ nous a donnée, doit s'étendre à tous les hommes sans aucune exception.

Si vos cœurs désorientés et troublés cherchent une haute tâche à laquelle ils pourraient se consacrer, venez travailler sur cette colline, et vous y ferez l'expérience, que dans la vie, la plus grande joie est celle de se donner aux autres.

Léopold Nègre
extrait du discours, inauguration de L'Abri
Notre prochain (1951)


Impression d'une visite aux Asiles de Laforce par Léopold Nègre (1926)


Rue John Bost, 24130 La Force

Rue John Bost, La Force


Le conseil municipal de Bourges a rebaptisé en 2008
l'ancienne route de Bourges reliant la route de Paris à Asnières-lès-Bourges
Rue Pasteur John BOST
(son père, Ami Bost, était pasteur d'Asnières au début des années 1840)


Épouville (en Normandie, près du Havre) possède une
Rue John Bost
(adresse d'un pavillon de la Fondation John Bost)

-> famille Bost : documents en ligne

-> le protestantisme : textes & documents

index | contact
Lexilogos