archives famille
John Bost

  John Bost > Asiles > La Miséricorde

photo John Bost





La Miséricorde


Inauguration : le 16 mai 1878.

La Miséricorde : monographie historique par Suzie Gootjès, in Notre prochain (1966)


Rapport sur les Asiles de Laforce
(1878)
La Miséricorde

Asile ouvert à des filles :
1° idiotes gâteuses, ayant perdu toute leur intelligence ;
2° épileptiques qui sont idiotes ou infirmes.



Il est un fait digne de remarque, c'est que nos asiles se sont tous ouverts avec un ou deux pensionnaires. Nous savons avec quelle rapidité ils se sont accrus, et quelle place aujourd'hui ils occupent, dans le protestantisme de langue française.

La Miséricorde fera exception à cette règle.

Cet asile, qui justifiera si bien son titre, s'ouvrira avec trente-cinq jeunes filles : Béthesda nous en fournira vingt-quatre, Ében-Hézer onze.

La malade arrivée à l'état le plus complet d'idiotie, ne donnant point de signe d'intelligence, l'idiote gâteuse, paralysée d'une partie de ses membres, l'idiote aveugle, infirme, seront les habitants de la Miséricorde, et Béthesda sera délivré de ces pauvres créatures qui, depuis tant d'années, gênent la marche de cet asile. Il a toujours été destiné aux malades, aux aveugles et aux idiotes susceptibles de recevoir un certain développement intellectuel : ou de rendre des services dans Béthesda. L'épileptique idiote ou infirme ayant perdu son intelligence quittera Ében-Hézer pour entrer à la Miséricorde. On peut donc déjà se représenter cet asile. Nous n'entrons dans aucun détail, mais nous nous rendons compte de ce que sera cet intérieur. Nous espérons trouver des directeurs et des aides remplis de dévouement, comme le sont ceux de nos asiles de Béthesda et Ében-Hézer. Déjà nous savons que parmi nos filles de Béthesda, faibles d'intelligence mais riches en cœur, se trouveront quelques aides pour la Miséricorde. La Famille aussi nous on fournira une ou deux.

Un jardinier est déjà trouvé : sa femme cuisinière et sa fille lingère vont entrer sous très-peu de jours dans la Miséricorde, pour y préparer la venue du personnel directeur et des pensionnaires.

Les constructions s'achèvent : elles seraient terminées si un violent orage n'avait démoli, au mois d'août dernier, l'une des ailes de la maison qui venait de recevoir sa charpente. Il a fallu la reconstruire. Outre la grosse dépense occasionnée par ce désastre, nous avons eu un retard d'un mois, Nous avons dû faire faire l'expertise du dégât. L'entrepreneur a été disculpé et les experts ingénieurs ont déclaré que le dégât était occasionné par« une force majeure ». Les gelées, arrivant, nous causent : de nouveaux retards. Nous espérons pouvoir installer nos infirmes dans deux mois, et faire la dédicace de la Miséricorde le 16 mai, jour fixé pour notre fête annuelle. L'Asile sera définitivement installé.

Nous avons entendu des étrangers visitant la Miséricorde s'écrier : « Quels prodiges peut accomplir la charité ! Les créatures les plus hideuses sont destinées à cet asile et, à notre sens, il est le mieux conçu de tous, le plus gai. » Ces étrangers ne me savaient pas dans la maison lorsqu'ils prononçaient ces paroles. Je puis bien le dire, je ne me rendais pas compte de l'effet riant et gracieux de cet asile, avec ses galeries couvertes au nord et au midi, au rez-de-chaussée comme au premier. Dans cet asile aussi l'hydrothérapie sera fréquemment employée. Il y aura des piscines, des salles à bains au premier étage et au rez-de-chaussée, et un système de douches bien approprié à nos malades.

La Miséricorde est entourée de jardins et de terres. Nous allons planter des arbres fruitiers et des arbres à ombrage touffu. Quand vous viendrez nous voir, Vous serez satisfaits nous l'espérons, de l'aspect de cet asile.

Les deux amies qui ont eu à cœur de le fonder jouiront du touchant mais navrant spectacle qui s'offrira à leurs regards lorsqu'elles viendront visiter la Miséricorde.



Les Asiles de Laforce
(1878)

Asiles de Laforce : liste des bâtiments & résidents

La Famille - Béthesda - Ében-Hézer - Siloé - Béthel - Le Repos - La Retraite - La Miséricorde

Notice historique de la fondation des Asiles de Laforce par John Bost

John Bost : index des documents

index | contact
Lexilogos