archives famille
John Bost

  John Bost > Lettre de Jules Steeg

photo John Bost





Lettre de Jules Steeg
à Maurice Schwalb
(1862,
extrait)


Orthez, le 16 Octobre 1862


Quel singulier personnage que John Bost ! Très actif, très pratique, fondateur d'œuvres admirables, d'un asile pour les jeunes filles orphelines ou abandonnées, d'un autre pour les idiotes et les aveugles, d'un autre pour les épileptiques, d'un autre pour les idiots, pasteur d'une Église considérable, possesseur depuis son mariage de l'an dernier d'une immense fortune, despote dans sa famille, dans ses asiles, dans son Église, ancien soldat, ancien maitre de musique, dissident parce qu'il n'a pas pu conquérir le baccalauréat en théologie, très courtois, très étroit, ardent propagateur de la doctrine des peines éternelles, théopneuste à faire rire, disciple et fils en la foi de MMrs Ad. Monod et Meyer, bavard et péroreur sur les sujets de théologie qu'il manie avec une maladresse et une ignorance désespérantes, il ne me fait pas l'impression d'un homme sérieusement pieux ni ardemment charitable. Je ne lui ai trouvé ni l'austérité d'Ad. Monod, ni la ferveur de Mr Meyer, ni la gravité de Harms, ni la simplicité de Channing. Je ne m'explique pas le secret de sa force, si ce n'est par l'énergie, la persévérance de sa volonté, souple avec ceux du dehors, inflexible avec ceux qui lui appartiennent. Cela ne veut pas dire que je mette en doute sa charité et sa piété, mais seulement qu'elles ont des caractères étranges et peu attrayants.





Jules Steeg
pasteur libéral de Libourne (1859-1877)
Lettre à Maurice Schwalb
(1862)

Jules Steeg


Notes

Note de l'éditeur, Lucien Carrive :

- Peut-être Claus Harms (1778-1855), théologien luthérien allemand, qui tenta de restaurer la théologie et la piété luthériennes.

- William Channing (1780-1842), pasteur, prédicateur et publiciste unitairien américain.


Source : Un pasteur républicain au XIXe siècle : lettres de Jules Steeg à Maurice Schwalb (1851-1898), choisies et éditées par Lucien Carrive (1993)



Biographies de Jules Steeg :

- Les Amis de Sainte-Foy et de sa région : Jules Steeg, ardent défenseur de la laïcité, par Jeanne Vigouroux (2013)

- Musée virtuel du protestantisme : Jules Steeg (1836-1898)


Jules Steeg est le père de Théodore Steeg (1868-1950), ministre de la IIIe République (voir Wikipédia).



Louis Meyer et Adolphe Monod sont considérés par John Bost comme ses « conducteurs spirituels »

- voir sa thèse : L'Église chrétienne considérée comme Asile de la souffrance (1888)

- Louis Meyer : témoignage de John Bost



Maurice Schwalb était pasteur de Haguenau (Alsace) de 1861 à 1864. Il est l'auteur d'études sur les réformateurs Luther et Zwingli.

Ouvrages de Jules Steeg :

Le Messie d'après les prophètes (1867) ou Étude sur le développement de l'idée messianique chez les prophètes

Lectures bibliques tirées du Nouveau Testament, avec réflexions et prières, pour servir au culte de famille, Publications protestantes libérales (1869)

L'édit de Nantes et sa révocation (1880)

Exposé de la doctrine de Justin Martyr sur la personne et l'œuvre de Jésus Christ (1859)

Instruction morale et civique : l'homme, le citoyen, à l'usage de l'enseignement primaire (1892)

Le livre de morale du petit citoyen (1896)

John Bost : index des documents

portraits de John Bost : photographies

index | contact
Lexilogos