archives famille
James Jackson



Avis d'obsèques de James Jackson
Paris, 1895


avis obsèques James Jackson




Vous êtes priés d'assister aux Convoi, Service et Enterrement de

Monsieur James Jackson,

Membre de la Commission Centrale de la Société de Géographie de Paris,
Archiviste Bibliothécaire Honoraire,
Officier d'Instruction Publique,
Commandeur de l'Ordre du Christ de Portugal,

décédé le 17 Juillet 1895, dans sa 52ème année,
en son domicile, à Paris, Avenue d'Antin, 15 ;

Qui se feront le Vendredi 19 courant, à 3 heures très précises,
au Temple de la Rédemption (rue Chauchat).

On se réunira à la Maison mortuaire à 2 heures.



« Les jours de l'homme sont comme une ombre qui passe. »
Psaume CXLIV, 14

« L'ami fidèle est une forte défense et celui qui l'a trouvé a trouvé un trésor. »
Ecclésiastique VI, 14



De la part de Madame James Jackson, sa Veuve ;
de Monsieur et Madame William Jackson et leurs enfants ;
du Comte et de la Comtesse d'Azevedo de Silva,
ses frère, belle-sœur, neveux et nièces.


L'Inhumation aura lieu au Cimetière Montmartre.

Notes :

L'avenue d'Antin a été rebaptisée après les deux guerres mondiales :
Avenue Victor-Emmanuel III (1918)
Avenue Frankin Roosevelt (1945).
James Jackson habitait 15 avenue d'Antin, son frère William Jackson au 17.

Son frère, William Jackson, était malade ; il décèdera dans sa maison de Viroflay un mois plus tard, le 20 août 1895. Il ne sera pas informé de la mort de son frère.

Mary Tewkesbury-Jackson

Mary Tewkesbury-Jackson

La comtesse d'Azevedo de Silva, née Laura Annette Ostrom, à Chicago, est la nièce de Mary Tewksbury, l'épouse de James Jackson.
Elle mettra au monde son premier enfant, Marie Elisabeth Azevedo de Silva en novembre 1896 ; Mary Jackson est sa marraine.

Les deux femmes seront présentes au Bazar de la charité lors de son incendie, le 4 mai 1897. 120 personnes trouveront la mort.
L'année suivante, la chapelle Notre-Dame-de-Consolation sera érigée sur les lieux du drame.

Elles étaient membres de l'Œuvre philanthropique franco-américaine (voir La Femme, journal de l'Union nationale des amies de la jeune fille, 1892).

voir Mémorial du Bazar de la charité : sous le tableau présentant les noms des victimes, un Christ gisant offert en ex-voto :

Christ gisant, ex-voto Bazar de la charité

Offert par Madame James Jackson
en reconnaissance d'avoir échappé avec
la Comtesse d'Azevedo de Silva
à la catastrophe du Bazar de la charité.

Christ in the Tomb, Moses Ezekiel
Christ in the Tomb, Moses Ezekiel

Christ in the Tomb
(le Christ au tombeau)
par Moses Ezekiel

Le Christ gisant offert par Mary Jackson est une œuvre de Moses Ezekiel, un sculpteur juif américain né à Richmond (capitale de la Virginie). Il s'est inspiré du Cristo velato (Christ voilé) réalisé par Giuseppe Sanmartino (1753) et exposé dans la chapelle San Severino de Naples.

Virginia Military Institute : dessins de Moses Ezekiel

Art and Archaeology: Sir Moses Ezekiel, American Sculptor, par Henry Bush-Brown (1921)

Museo cappella San Severino : Il Capolavaro (le chef d'œuvre du musée de la chapelle San Severino) : sculpture du Cristo velato par Giuseppe Sanmartino


Parler de Dieu après une catastrophe : l'exemple de prédicateurs catholiques après l'incendie du Bazar de la Charité (4 mai 1897), par Jacqueline Lalouette, in Histoire urbaine (2012)

James Jackson (1843-1895)

index | contact
Lexilogos