archives famille
Alphonse Noack


(10 mars 1809, Leipzig - 3 janvier 1894, Lyon Ve)




Alphonse Noack





Alphons Noack est né le 10 mars 1809, à Leipzig (Saxe)

il est le fils de
Johann Friedrich Noack,
né à Langensalza (Thuringe) vers 1780

et de
Marianne Élisabeth Lang,
née en 1786, Montbéliard - 1er juillet 1839, Leipzig


Alphonse Noack est décédé le 3 janvier 1894, Lyon (Ve)

sur son acte de décès, sont mentionnés les noms de ses parents en français :
Jean Frédéric Christian Noack & Marianne Élisabeth Lang



Son père Friedrich Noack obtient à l'université de Leipzig en 1808 le titre de
Doktor der Philosophie und Magister der freyen Künste
(docteur en philosophie et maître ès arts libéraux)


Alphons Noack est l'époux de
Eugénie Marianne Schom
(27 octobre 1814, Montbéliard - 4 mars 1899, Lyon Ve)


C'est la fille de
Pierre Frédéric Schom (monteur de boîtiers) et
Suzanne Élisabeth Flamand, mariés en 1813 à Montbéliard.

Alphons Noack est docteur en médecine en 1835, diplômé de l'université de Leipzig, où il présente sa thèse : Dissertatio inauguralis medica de nutricis virtutibus.

Il suit les cours de Samuel Hahnemann, le fondateur de l'homéopathie qui réside alors à Leipzig.

Il devient médecin à la clinique homéopathique de Leipzig, fondée en 1833.

En 1836, il constate et démontre que le nouveau directeur de l'établissement, Carl Wilhelm Fickel, publie des études falsifiées. Il le contraint à démissionner et lui succède mais n'arrive pas à sauver la clinique de la faillite. Elle est vendue en 1842.

En 1844, il quitte l'Allemagne et s'installe à Lyon.


Alphons Noack est mentionné dans ces dictionnaires :

The Pioneers of Homoeopathy (Les pionniers de l'homéopathie) par Thomas Lindsley Bradford (1897) ou version texte > Alphons Noack

Lexikon deutschsprachiger Homöopathen (Dictionnaire des homéopathes allemands) par Fritz Schroers (2006)


Alphonse Noack est l'auteur de :

Olla potrida, ein Beitrag zur Literaturgeschichte der Homöopathie (1838) livre dans lequel il dénonce l'imposture de Carl Wilhelm Fickel

Handbuch der homöopathischen Arzneimittellehre, avec Karl Friedrich Trinks, pour le premier volume A-K (1843) & L-Z (par Karl Friedrich Trinks) (1847)


Voir Wikipédia : Samuel Hahnemann, né en Saxe en 1755, il vivait à Leipzig en 1831 avant de s'établir à Paris en 1835.

Exposition de la doctrine médicale homœopathique ou Organon de l'art de guérir, par Samuel Hahnemann (1856)

Alphonse Noack & Eugénie Schom ont pour enfants :

-- Rodolphe Noack né le 18 janvier 1838, à Leipzig (Saxe) épouse le 24 novembre 1862 à Lyon
Suzette Marie Henriette Clavel (née à Bâle, Suisse, le 13 décembre 1841, décédée à Dinard le 18 juillet 1912)

Le couple a 3 enfants :

- Louise Noack, né le 6 mars 1869 à Lyon ; épouse, le 21 mai 1886 à Lyon, Gustave Poussineau

- Alexandre Noack, né le 4 décembre 1871 à Lyon ; épouse le 31 mai 1899 à Paris, Louise Jackson

- Jane Noack, née le 30 mars 1878 à Lyon ; épouse, le 5 novembre 1902 à Lyon, Gustave de Stoutz




-- Clotilde Agnès Noack née le 1er août 1839, à Leipzig (Saxe) épouse le 14 février 1860 à Lyon (Ier) Frédéric Adolphe Fritz Voelcker (né à Francfort)


-- Hermann Noack (16 mai 1846, Lyon - 8 février 1918, Cannes), épouse Marie Dollfus (1852-1930)

Il crée avec Édouard Dollfus une fabrique de textile à Sausheim (Alsace)

La fabrique est devenue en 2008 un centre culturel, l'Espace Dolfuss & Noack (ED&N)


Ce sont les parents de :

- Marguerite Noack (1875) épouse Georges Reuss

- Lucy Noack (1878-1954) épouse Émile Marchegay (1873-1915), d'où :

- Odette Marchegay (1900-1965) épouse Maurice Petsche qui deviendra ministre des finances et des affaires économiques (1949-1951)

- Yvonne Marchegay (1902-1993) épouse Baudoin de Neufville (président-directeur général de Dolfuss & Noack)

index | contact
Lexilogos