Comme d'habitude
My Way
vidéos
Claude François > Comme d'habitude, My Way




La version originale est de Claude François, la version anglaise de Paul Anka, reprise par Frank Sinatra et Elvis Presley, la version italienne a été interprétée par Claude François, la version espagnole a été reprise par Il Divo.
version originale

Comme d'habitude


Je me lève
Et je te bouscule
Tu n'te réveilles pas
Comme d'habitude

Sur toi
Je remonte le drap
J'ai peur que tu aies froid
Comme d'habitude

Ma main
Caresse tes cheveux
Presque malgré moi
Comme d'habitude

Mais toi
Tu me tournes le dos
Comme d'habitude

Alors
Je m'habille très vite
Je sors de la chambre
Comme d'habitude

Tout seul
Je bois mon café
Je suis en retard
Comme d'habitude

Sans bruit
Je quitte la maison
Tout est gris dehors
Comme d'habitude

J'ai froid
Je relève mon col
Comme d'habitude



Comme d'habitude
Toute la journée
Je vais jouer
A faire semblant
Comme d'habitude
Je vais sourire
Comme d'habitude
Je vais même rire
Comme d'habitude
Enfin je vais vivre
Comme d'habitude



Et puis
Le jour s'en ira
Moi je reviendrai
Comme d'habitude

Toi
Tu seras sortie
Pas encore rentrée
Comme d'habitude

Tout seul
J'irai me coucher
Dans ce grand lit froid
Comme d'habitude

Mes larmes
Je les cacherai
Comme d'habitude



Mais comme d'habitude
Même la nuit
Je vais jouer
A faire semblant
Comme d'habitude
Tu rentreras
Comme d'habitude
Je t'attendrai
Comme d'habitude
Tu me souriras
Comme d'habitude

Comme d'habitude
Tu te déshabilleras
Oui comme d'habitude
Tu te coucheras
Oui comme d'habitude
On s'embrassera
Comme d'habitude

Comme d'habitude
On fera semblant
Comme d'habitude
On fera l'amour
Oui comme d'habitude
On fera semblant
Comme d'habitude
italien

Come sempre


Mi alzo
Ti accarezzo un pò
Non ti sveglierò
Sì come sempre

Su te
Io rimboccherò
La coperta blù
Sì come sempre

E poi
Accarezzerò
I capelli tuoi
Sì come sempre

Ma tu
Tu non mi guarderai
Sì come sempre

E poi
Farò piano sai
Me ne andrò di là
Sì come sempre

Di là
Bevo il mio caffè
Ed è tardi già
Sì come sempre

Per via
Non mi volto più
Devo correre
Sì come sempre

Ma tu
Tu non lo capirai
Sì come sempre



E come sempre
Il giorno mio
Lo giocherò
Lo perderò
E come sempre
Si riderà
Sì come sempre
Di te e di me
E come sempre
Non m'importerà
Sì come sempre



E poi
Tutto finirà
Io ritornerò
Sì come sempre

E tu
Tu non ci sarai
Sarai ancora via
Sì come sempre

Ed io
Io mi sentirò
Tanto inutile
Sì come sempre

Il pianto
Io nasconderò
Sì come sempre



Ma come sempre
La notte mia
La giocherò
La vincerò
Sì come sempre
Tu tornerai
Sì come sempre
Io t'aspetterò
E come sempre
Tu mi sorriderai
Sì come sempre

E come sempre
Ci si abbraccerà
Sì come sempre
Ci si bacerà
E come sempre
L'amore vincerà
Sì come sempre

E come sempre
Ci si abbraccerà
Sì come sempre
Ci si bacerà
E come sempre
L'amore vincerà
Sì come sempre
anglais

My Way


And now
The end is near
And so I face
The final curtain

My friend
I'll say it clear
I'll state my case
Of which I'm certain

I've lived
A life that's full
I've travelled each
And every highway

And more
Much more than this
I did it my way

Regrets
I've had a few
But then again
Too few to mention

I did
What I had to do
And saw it through
Without exemption

I planned
Each chartered course
Each careful step
Along the byway

And more
Much more than this
I dit it my way



Yes, there were times
I'm sure you knew
When I bit off
More than I could chew
But through it all
When there was doubt
I ate it up
And spit it out
I faced it all
And I stood tall
And did it my way



I've loved
I've laughed and cried
I've had my fill
My share of losing

And now
As tears subside
I find it all
So amusing

To think
I did all that
And may I say
Not in a shy way

Oh no
Oh no, not me
I did it my way



For what is a man
What has he got
If not himself
Then he has not
To say the things
He'd truly feels
And not the words
Of one who kneels
The record shows
I took the blows
And did it my way

Yes it was my way
anglais

Even a Fool
Learns to Love


There was a time,
The laughing time
I took my heart
To every party

They'd point my way
How are you today?
Will you make us laugh?
Chase our blues away?

Their funny man
Won't let them down
No, he'd dance and prance
And be their clown

That time,
The laughing time
When even a fool learns to love

The clown
Turned around
And saw her smile,
Oh how she loved me

She'd clap
Her hands and beg me stay
To make her laugh,
To make her life gay

Who wants
The love of all the world
When here was love
In the eyes of just one girl

That day,
that precious day
When even a fool learns to love



But oh, how I dreamed, a
A marvelous dream
Where all of the heavens
Or so it had seemed
With thunderous applause
Looked down from above
On a clown and an angel
So much in love
I'll stay with my dream,
It takes such a dream
And even a fool learns to love



That day,
That hateful day
The joke turned stale,
The game was over

Those spiteful
Words oh, go away.
Who wants to play?
Its getting late now.

My world, m
My funny world
Had lost its mask
And shown a broken heart

A time,
A sour time
When even a fool learns to love



But oh, how I dreamed,
A marvelous dream
Where all of the heavens
Or so it had seemed
With thunderous applause
Looked down from above
On a clown and an angel
So much in love
I'll stay with my dream,
It takes such a dream
And even a fool learns to love
allemand

So leb' dein Leben


Mein Freund
Einmal da fällt
Doch auch für dich
Der letzte Vorhang

Du gehst
Von dieser Welt
Und dann kommst du
An jenem Tor an

Du weißt,
Dein Lebensweg
War manchmal krumm
Und manchmal eben

Daß du
Dann grad steh'n kannst
So leb' dein Leben

Daß du
Dann sagen kannst
Ich hab' getan,
was manchmal sein muß

Ich hab'
geliebt, getanzt
Es ist nicht viel,
Was ich bereu'n muß

Ich nahm,
was mein war doch
Ich hielt die Hand auf
Auch zu Geben

Daß du
das sagen kannst
So leb' dein Leben



Ich weiß, es gab
so manches mal
Nach einem Hoch
Manches Tiefe Tal
Ich hab' so oft
Umsonst gehofft
Ich hab's gefühlt
und hab' doch verspielt
Hab' viel gefragt
und doch Versagt
So war mein Leben



Ich hab'
Auf Sand gebaut
Und nicht durchschaut,
Was zu Durchschau'n war

Ich hab'
dafür bezahlt
Und noch geprahlt,
Wenn ich schon down war

Und heut'
Schau' ich zurück
Ob man's verzeih'n kann
Und vergeben

Daß du
das sagen kannst
So leb' dein Leben



Denn das wär' ein Mensch
Der keiner ist
Der nicht als Mensch
Er selber ist.
Der niemals weint
Der niemals lacht
Der niemals lügt
Nie Fehler macht
Der nie gesteht,
Es ist zu spät
So war mein Leben

So leb' dein Leben
allemand

My Way


Was ich
im Leben tat
das war bestimmt
nicht immer richtig

Ich nahm
was ich bekam
und nahm manches
nicht so wichtig

Wenn ich
auch ganz gewiss
mich nicht von Schuld
und Schwächen frei seh'

Verzeih'n
Sie wenn ich sag
I Did It My Way

Ich kenn'
das Auf und Ab
den Jubel und
die bittren Tränen

Ich stand
auch oft am Rand
das brauch' ich wohl
nicht zu erwähnen

Es ist
für mich ein Trost
daß ich trotz allem
nicht entzwei geh

Verzeih'n
Sie wenn ich sag
I Did It My Way



Und dennoch denk'
ich gern zurück
Ich hatte Glück
verdammt viel Glück
Ich kann zu vielen
Freunden geh'n
die sich sehr freu'n
wenn sie mich seh'n
Und ohne Greul
den Satz versteh'n
I Did It My Way



Ich hab'
ein Publikum
und darauf kann
ich mich verlassen

Es nahm
und nimmt nichts krumm
Ich kann es manchmal
kaum noch fassen

Ich hab
auch eine Frau
an der ich jetzt
beschämt vorbei seh'

Zu oft
hat sie gehört
I Did It My Way



Und dennoch denk'
ich gern zurück
Ich hatte Glück
verdammt viel Glück
Ich kann zu vielen
Freunden geh'n
die sich sehr freu'n
wenn sie mich seh'n
und ohne Greul
den Satz versteh'n
I Did It My Way
espagnol

A mi manera


El fin
Muy cerca está
Lo afrontaré
Serenamente

Ya ves
Yo he sido así
Te lo diré
Sinceramente

Viví
La intensidad
Y no encontré
Jamás fronteras

Jugué
Sin descanzar
Y a mi manera

Jamás
Viví un amor
Que para mi
Fuera importante

Tomé
solo la flor
Y lo mejor
De cada instante

Viajé
Y disfruté
No se si más
Que otro cualquiera

Si bien
Todo eso fué
A mi manera



Tal vez lloré
Tal vez reí
Tal vez gané
O tal vez perdí
Ahora sé
Que fuí feliz
Que si lloré
También amé
Y todo fué
Puedo decir
A mi manera



Quizás
también dudé
Cuando mejor
me divertía

Quizás
yo desprecié
Aquello que
no comprendía

Hoy sé
que firme fuí
Y que afronté
ser como era

Y así
logré seguir
A mi manera



Porque ya sabrás
Que a un hombre al fin
Conocerás
por su vivir
No hay porque
hablar ne que decir
Ni recordar
ni hay que finir
Puedo llegar
hasta el final
A mi manera
 
écouter   + écouter          
musique : Claude François & Jacques Revaux
paroles : Claude François & Gilles Thibault
My Way (vidéos) : interprétations par Claude François, Frank Sinatra, Elvis Presley, Nina Hagen, Il Divo...

parodie de Didier Boclinville en wallon

Comme d'habitude...
1967. Cette année-là, Claude François sort son premier album avec la maison de disque qu'il vient de créer, au titre ambitieux : Flèche. Et sur cet album, le titre phare porte le nom de Comme d'habitude.

Paul Anka tombe amoureux de la chanson et l'écrit en anglais : elle devient My Way, interprétée par Frank Sinatra. Claude François est alors fou de joie : Frank Sinatra est son idole, il confiera : pour moi, c'était le plus bel hommage qui puisse exister.

Le texte anglais n'est ni une traduction, ni une adaptation du texte original. La version française est un chagrin d'amour... Claude François s'est inspiré de sa rupture avec France Gall, qui chantait à l'époque Poupée de cire, poupée de son... Il faut parfois souffrir pour créer de grandes chansons.

comme d'habitude
Comme d'habitude
version originale
1967
Au moulin de Dannemois, où tout commence...
Claude François raconte :

Il y a deux passages dans cette chanson. Je veux dire qu'il y a le passage que l'on appellerait le "couplet" et puis ce que l'on appellerait un "refrain pont", c'est à dire le passage qui monte. C'est ce dernier que j'ai composé, alors que le premier a été composé par Jacques Revaux.

Comme d'habitude, pour moi, c'est plus qu'une chanson, je vais vous dire pourquoi :

Nous étions au bord de ma petite rivière en train de jouer un peu de guitare avec le compositeur Jacques Revaux et un auteur, Gilles Thibaut. Nous étions tous les trois tranquillement dans notre retraite, là-bas à Dannemois, sous les saules pleureurs. Moi j'étais assez malheureux ; j'avais vécu trois ans avec une fille [France Gall] et elle m'avait quitté quelques semaines plus tôt. J'avais en tête le départ d'un couplet d'une chanson entière que m'avait donnée Jacques Revaux mais dont je n'aimais que ce départ et il me dit :

— Bon sang ! il se passe quelque chose !... Je sens qu'il faudrait la faire !

Moi, j'étais dans mon désarroi amoureux ; je ne l'écoutais pas. alors il ajouta :

— Écoute, je vais te reprendre le couplet et regardons où on peut aller après...

Il me reprend le couplet et arrivé à la fin de celui-ci, que j'avais repris moi en 7e (c'est à dire que j'avais prolongé d'une longueur de plus), il me dit :

— Voilà, on va travailler sur ce passage. Je répondis :

— Non, à ce passage, il ne se passe rien du tout, il faut monter, il faut une émotion absolue.

Il reprit :

— Tu as une envolée de violons et soudain on replonge, qu'est-ce que tu envisages ?

— Je crois qu'il faudrait faire cela...

Et je chantonnai tout le ton sans savoir ce que c'était, sans instrument ; mais juste comme ça...

Il me dit :

— Mais c'est fantastique ! alors on va faire ça !

— Mais quoi ça ?

— Mais ce que tu viens de faire !

— Mais je ne m'en souviens plus, je l'ai sorti comme ça...

Et l'auteur, qui était tout calme à côté dit :

— Mais tu viens de chanter ça....

Et il rechanta le ton que je venais de faire. C'est vous dire à quel point le procédé était inhabituel... Rien à voir avec une composition technique. Nous nous étions bien installés sur une suite harmonique en décidant :

— Il va falloir mettre telle mélodie, etc....

Et puis ce fut un cri du cœur qui est sorti parce que j'étais vraiment désespéré.


source : Je soussigné, Claude François (2008)      
Et Paul Anka créa My Way...
La version anglaise raconte la fin de la vie d'un homme... Elle va bien à Frank Sinatra qui était, en 1969, plus proche de ses adieux à la scène que de ses débuts...

My Way, c'est, littéralement, mon chemin, mais au sens figuré, c'est  ma manière. Cette chanson n'est pas évidente à traduire en français ! I did it my way : je l'ai fait à ma manière, à ma façon, ou plutôt : avec mes propres moyens.

Le mot way vient d'une racine indo-européenne *wheig- qui a donné en allemand Weg et en latin via, d'où le français voie. My Way, c'est ma voie. J'ai vécu en me frayant ma propre voie.

Cette chanson a rencontré un succès phénoménal aux États-Unis. Si la mélodie joue un rôle important, le texte incarne parfaitement l'american way of life (le mode de vie américain), la voie du self made man :

For what is a man, what has he got, if not himself, then he has not... à quoi bon être un homme, à quoi bon posséder, s'il ne se fait pas lui-même, alors il n'est rien...

Ce texte sera tourné en dérision par les chanteurs punks à la fin des années 70, comme Nina Hagen qui écrit dans sa version allemande : die Welt ist so kaputt! le monde est tellement foutu ! Ou encore l'éphémère chanteur Sid Vicious, issu de l'éphémère groupe punk Sex Pistols... qui mourra peu de temps après avoir enregistré cette version, drogué.

Elvis Presley a aussi repris cette chanson, ainsi qu'une autre de Claude François : Parce que je t'aime mon enfant, qui deviendra en anglais My Boy : Because you are my life my boy... Michel Sardou a repris la chanson en français et aussi en espagnol : A mi manera (à ma manière : traduction du titre anglais).

Paul Anka reprend une autre chanson interprétée par Claude François : Plus rien qu'une adresse en commun, composée par Alain Chamfort, devient Do I Love You (> écouter)

Claude François a repris la chanson en italien (c'est la langue de sa mère). Le titre italien est une traduction du titre français : Come sempre (littéralement : comme toujours). Cette version est magnifique !

Claude François composera une chanson tout aussi magnifique : En attendant. Si un auteur souhaitait l'adapter en anglais, elle pourrait bien connaître le même chemin que Comme d'habitude.

Automne 1977, Claude François est pris par l'American dream et souhaite conquérir les États-Unis. Son ambition : faire mieux que Maurice Chevalier. Il enregistre alors des chansons en anglais, dont My Way, cette chanson qui commence ainsi :
And now, the end is near,
And so I face the final curtain...

Et maintenant, la fin est proche,
Et j'affronte le rideau final...

Il ne lui restait alors que quelques mois à vivre...

En relisant le texte anglais, on s'aperçoit que, finalement, parmi tous les interprètes qui ont chanté My Way, celui à qui le texte anglais correspond le mieux, c'est en fin de compte... Claude François.

Cependant, avant Paul Anka, David Bowie fit une reprise de Comme d'habitude, sous le titre de : Even A Fool Learns To Love. (Même un imbécile apprend à aimer). Mais cette version resta au stade de maquette.

discographie de David Bowie : Even A Fool Learns To Love

Even A Fool Learns To Love : extrait de la maquette de la chanson de David Bowie

traduction en allemand de My Way : Mein Weg & Comme d'habitude

traduction en japonais de My Way & Comme d'habitude : いつものように

palmarès de la Sacem : Comme d'habitude arrive (presque) chaque année à la première place du podium des œuvres françaises les plus exportées

-> vidéos en ligne

-> Claude François : ses chansons, sa vie

-> paroles de chansons : tous les interprètes