archives famille
Famille Fraissinet

Isaac Fraissinet (1631-1701) est menuisier à Montpellier. C'est le père de :

- Isaac Fraissinet (1670-1738). Son petit-fils, Jean Fraissinet (1720-1790) est négociant et s'installe à Marseille.

Le petit-fils de Jean, Marc Fraissinet (1787-1866), fonde la compagnie de navigation Fraissinet à Marseille. C'est le père d'Adolphe Fraissinet (1821-1893), armateur et député des Bouches-du-Rhone et arrière-grand-père de Jean Fraissinet (1894-1981), lui aussi armateur et député.

- Suzanne Fraissinet (1682-1720) épouse David Bazille (1672-1751), orfèvre.

- Marc Fraissinet (1698-1767) s'installe à Amsterdam. Son arrière-petit-fils, Édouard Fraissinet (1817-1883) rédige des études sur le Japon.

Généanet : descendants d'Isaac Fraissinet


Les Fraissinet : un siècle d'alliances et d'ascension sociale, par Éliane Richard, in Provence historique (1985)

Les Fraissinet et le commerce de l'alcool à Sète et Montpellier au XVIIIe siècle, par Isabelle Haynes (2017)

Jean (1720-1790) et Thérèse Fraissinet (1723-1778)

Antoine Pierre Fraissinet (1749-1808), le « consul »

Henry Fraissinet (1794-1866)

Adrien Fraissinet (1843-1918)

Maisons de commerce bas-languedociennes et réseaux négociants méridionaux : l'exemple des Balguerie et des Fraissinet (XVIIIe-XIXe siècles), par Lionel Dumond, in Liame (2012)

Les grandes familles de Marseille face à la politique (1860-1970) : d'impossibles notables ? par Pierre-Paul Zalio, in Politix (2004)

Compagnie Fraissinet Marseille
Marc Fraissinet (1787-1866)

Marc Fraissinet fonde la compagnie de navigation Fraissinet à Marseille en 1836. Il est nommé adjoint au maire de Marseille en 1833 et 1837.

Léonore (base de données de la Légion d'honneur) : dossier de Marc-Constantin Fraissinet

Adolphe Fraissinet
Adolphe Fraissinet (1821-1893)

Adolphe Fraissinet est le fils de Marc Fraissinet. Il est armateur et directeur avec son frère Louis (1827-1883) de la société Adolphe & Louis Fraissinet & Cie. Ils ont créé de nombreux services réguliers de paquebots à vapeur entre Marseille, le Languedoc, l'Italie, la Grèce, la Turquie, l'Égypte, Malte et la Syrie.

Il est élu député des Bouches-du-Rhône (1871-1876), républicain (centre gauche).

Jean Fraissinet raconte : « Député de Marseille, il [Adolphe] s'occupait de politique et de femmes plus que de ses navires et commit des imprudences financières qui mirent en péril l'armement familial. Son frère cadet, mon grand-père [Louis], homme d'études plus que d'action, fut anéanti par cette épreuve et mourut peu après. C'est ainsi que mon père [Alfred] dut prendre en charge, à vingt cinq ans, une situation difficile. »

Jean Fraissinet, Au combat à travers deux guerres et quelques révolutions (1968)

Wikipédia : Adolphe Fraissinet

Assemblée nationale : Adolphe Fraissinet

Léonore (base de données de la Légion d'honneur) : dossier d'Adolphe-Jean Fraissinet


Le journal de voyage en Écosse d'une fille d'armateur marseillais au XIXe siècle, (Isabelle, fille d'Adolphe Fraissinet, en 1869) par Éliane Richard, Académie de Marseille (2009)

Archives de Marseille : Journal intime d'Isabelle Fraissinet (1863-1870), exposition Quel amour d'enfant ! (une page du manuscrit)

Jean Fraissinet
Jean Fraissinet
Jean Fraissinet (1894-1981)

Jean Fraissinet est le fils d'Alfred Fraissinet (1855-1927), lui-même fils de Louis Fraissinet (1827-1883).

Il est aviateur pendant la Première Guerre mondiale.

Il épouse Mathilde, la fille de l'armateur Paul Cyprien-Fabre, fils de Cyprien Fabre (il joint le prénom de son père à son nom de famille, afin de différencier sa famille des autres Fabre). En 1937, les deux sociétés familiales fusionnent pour fonder la Compagnie de navigation Fraissinet & Cyprien Fabre. En 1938, il devient aussi directeur de la Compagnie de navigation Paquet, fondée par Nicolas Paquet.

En 1931, il participe à la fondation du quotidien Marseille-Matin. Après la Deuxième Guerre mondiale, il est le principal actionnaire du quotidien de droite Le Méridional (jusqu'en 1966).

Il se rallie à Vichy. En janvier 1941, il est membre du Conseil national. Il démissionne en avril 1942, pour refus de la collaboration.

En 1958, il est élu député des Bouches-du-Rhône (Marseille VIIIe). Candidat de droite, non inscrit. En 1962, il est battu par le candidat gaulliste, mais se maintient au second tour, provoquant l'élection du socialiste Daniel Matalon.

La compagnie Fraissinet a été rachetée en 1960 par la compagnie de navigation Chargeurs réunis (Le Havre), celle-ci en 1983 par la compagnie de navigation Delmas-Vieljeux (La Rochelle), celle-ci en 1995 par la CMA-CGM (Marseille).

Wikipédia : Jean Fraissinet

Les as français de la Grande Guerre : Jean Fraissinet

Assemblée nationale : Jean Fraissinet

Profession de foi de Jean Fraissinet (1962) : 1er & 2e tour

Édouard Fraissinet
Édouard Fraissinet (1817-1883)

Édouard Fraissinet est né à Amsterdam. Il est l'auteur d'études sur le Japon.

En 1838, il traduit Voyage au Japon de Philipp Franz von Siebold.

En 1857, il publie Le Japon contemporain, à partir des documents de la Compagnie néerlandaise des Indes orientales (Vereenigde Oostindische Compagnie, OVC).

Wikipédia : Édouard Fraissinet

Le Japon contemporain par Édouard Fraissinet (1857)

Voyage au Japon ou Description physique, géographique et historique de l'empire japonais, par Philipp Franz von Siebold, traduit en français par Édouard Fraissinet & Albert de Montry (1838) : I & II - III - IV - V - VI - VII - VIII - IX - X - XI

famille Bazille

Marseille

index | contact
Lexilogos