archives famille
Famille Bazille

David Bazille (1672-1751), maître orfèvre, époux de Suzanne Fraissinet (1682-1720), fille d'Isaac Fraissinet, menuisier.

Leur fils, Paul Bazille (1711-1784), négociant, époux de Magdeleine Albus (1715-1789)

Leur fils, Marc-Antoine Bazille (1749-1820), négociant, épouse en premières noces Catherine Frégéfond.
Ce sont les grands-parents de Gaston Bazille, père du peintre Frédéric Bazille.

En secondes noces, il épouse Catherine Johannot (1768-1856).
Ce sont les parents de Scipion Bazille (1793-1853) époux de Délie Castelnau (1799-1870).
Ce sont les parents de Juliette Bazille, épouse de Charles Leenhardt.
Ce sont les parents de Suzanne Leenhardt et grands-parents de Léopold Nègre.

Juliette Bazille est la cousine de Gaston Bazille.

Généanet : descendants de David Bazille (1672-1751)

Cimetières de Montpellier : la famille Bazille

Acte de mariage de Scipion Bazille & Délie Castelnau (19 Septembre 1820)

Marc Bazille orfevre
Famille d'orfèvres

David Bazille (1672-1751) est maître orfèvre, comme ses fils Marc (1706-1777) et Jacques Bazille (1713-1786).



L'inventaire de l'orfèvrerie : de la petite cuillère… au reliquaire, par Francis Muel, Chantal Desvignes-Mallet, Hélène Palouzié, Elisabeth Réveillon, Sophie Vergne, Liliane Hamelin, in In Situ (2005)

Le Louvre : cuiller à café, créée par Marc Bazille

Metropolitan Museum of Art (New York) : ewer (aiguière) créée par Marc Bazille

Gaston Bazille
Gaston Bazille (1819-1894)

Gaston Bazille est avocat, négociant en vins, viticulteur. Il est président de la société d'agriculture de l'Hérault. Il participe à la découverte du phylloxéra en juillet 1868, dans la Crau (sud des Alpilles) avec Jules-Émile Planchon et Félix Sahut. Cet insecte, cousin du puceron, originaire des États-Unis, est à l'origine de la destruction du vignoble français à partir de 1864. Il a pu être reconstitué grâce à des cépages américains, résistant au phylloxéra.

Gaston Bazille est propriétaire du mas Saint-Sauveur à Lattes. Sous ses vignobles a été découvert dans les années 1960 les ruines du port antique de Lattara. Le mas est devenu aujourd'hui un musée archéologique.

Il est sénateur, républicain, de l'Hérault de 1879 à 1888.

C'est le père du peintre Frédéric Bazille.



Wikipédia : Gaston Bazille

Sénat : Gaston Bazille

Léonore (base de données de la Légion d'honneur) : dossier de Gaston Bazille


L'invasion du vignoble par le phylloxéra par Jean-Paul Legros, conférence, in Académie des sciences et lettres de Montpellier (1993)

La découverte du phylloxéra en France, un sujet de polémique : les archives parlent, par Yves Carton, in Bulletin de la Société entomologique de France (2006)

Frédéric Bazille par Auguste Renoir

Frédéric Bazille par Auguste Renoir (1867)

Frédéric Bazille photographie

Frédéric Bazille

Frédéric Bazille, autoportrait

Frédéric Bazille par lui-même (1865)

Frédéric Bazille (1841-1870)

Frédéric Bazille est né à Montpellier, fils de Gaston Bazille.

Il s'installe à Paris où il partage son atelier avec Claude Monet puis Auguste Renoir.

Il peint notamment dans la propriété familiale de Méric (du côté de sa mère), à Montpellier, sur les bord du Lez, face au village de Castelnau (voir carte IGN).

En 1870, éclate la guerre contre la Prusse ; pour une raison inconnue, il décide de s'engager. Il est tué lors de la bataille de Beaune-la-Rolande (Orléanais) le 28 novembre 1870. Il avait 29 ans.

Son père a fait construire un monument à l'endroit même où son fils est mort (voir carte IGN).



Wikipédia : Frédéric Bazille

Musée protestant : Frédéric Bazille

Office du tourisme de Montpellier : domaine de Méric

Le parc Méric à Montpellier : représentations sociales d'un parc public entre campagne, jardin et nature sauvage, par Gaëlle Aggéri, in Développement durable et territoires (2016)


Musée Fabre (Montpellier) : Hommage à Frédéric Bazille

Musée d'Orsay : Frédéric Bazille, la jeunesse de l'impressionnisme (exposition, 2016)

Parcours de l'exposition

Frédéric Bazille, un impressionniste méconnu par Michèle Pallier, in La biographie d'artistes (2009)

L'œuvre de Frédéric Bazille examiné au laboratoire par Bruno Mottin, in Technè (2018)

L'œuvre d'art dans l'enseignement de l 'histoire : la Réunion de famille de Frédéric Bazille, par Anne Laurent (ressource pédagogique pour collégiens, 2016)

Frédéric Bazille, un peintre-médecin : une approche médicale de la vie et l'œuvre à travers l'exemple de l'Ambulance improvisée (1865), par Alexis Sean, mémoire (2019)

Monet's vulnerable masculinity in Frédéric Bazille's The improvised field hospital, par Mary Manning, in Journal of men's studies (2013)

Bazille ou la vie brève par Michel Hilaire, directeur du musée Fabre (2016)

Le souvenir de Frédéric Bazille à Méric par Jean Clarapède (1970)

Monet & Bazille : a collaboration, par Kermit Champa & Dianne Pitman (1999) online


Ville de Beaune-la-Rolande : Frédéric Bazille

Frédéric Bazille : itinéraire d'un peintre soldat jusqu'au 28 novembre 1870, par Jean Richard (2006)

Bataille de Beaune-la-Rolande, le 28 novembre 1870 : récit sommaire des faits de l'occupation allemande, par M. Marotte (1871)


Museum syndicate : œuvres de Frédéric Bazille

Philatélie pour tous : les timbres représentant les œuvres de Frédéric Bazille

Vue du village Castelnau-le-Lez

Vue de village (Castelnau-le-Lez)

timbre Fréric Bazille
Bazille : Terrasse de Méric

La terrasse de Méric

Bazille : Réunion de famille

Réunion de famille (à Méric)

Bazille : Paysage au  bord du Lez

Paysage au bord du Lez

mas Saint-Sauveur Lattes

Mas Saint-Sauveur (à Lattes)

Le mas Saint-Sauveur et la découverte de Lattara

Gaston Bazille achète la propriété du mas Saint-Sauveur à Lattes (voir carte IGN). En 1917, J. Berthelé, membre de la Société archéologique de Montpellier, situe les vestiges de la cité romaine, Lattara et son port, autour du mas. En 1963, l'instituteur Henri Prades est informé par deux de ses élèves de la présence de mobilier archéologique. Il commence alors des fouilles et protège le site de l'urbanisation.

Aujourd'hui, le mas Saint-Sauveur abrite le musée archéologique Henri Prades.

Musée Henri Prades, site archéologique de Lattara

Lattes en Languedoc, les Gaulois du sud (Archéologie, ministère de la culture)

Lattara/Lattes : nouveaux acquis, nouvelles questions sur une ville portuaire protohistorique et romaine, in Gallia (2008)

Le toponyme Latara / Lattara par Guy Barruol, in Lattara (1988)

famille Leenhardt

famille Castelnau

Montpellier - Hérault

index | contact
Lexilogos