nouveau
Lexilogos
Saint Nicolas
& le père Noël
recherche
Noël > saint Nicolas & le père Noël
L'origine de saint Nicolas
Saint Nicolas est né à la fin du IIIe siècle en Lycie (sud de l'actuelle Turquie). Il était évêque de Myre. C'était un homme réputé pour sa bonté. Mais dans les faits, rien ne le prédisposait à devenir le saint homme qui distribue des cadeaux aux enfants...

Lors des Croisades, on a retiré ses reliques de l'église de Myre pour les transporter à Bari, en Italie. Un chevalier lorrain aurait aussi récupéré une de ses phalanges. À cette époque, il était fréquent de recueillir des reliques de saint... et l'authenticité importait peu ! Il l'offrit à l'église de Port. Devenue lieu de pélerinage, la ville est alors rebaptisée Saint-Nicolas-de-Port. Ce brave homme devient le saint patron de la Lorraine. En 1477, le duc de Lorraine, René II, lui attribue sa victoire contre Charles le Téméraire, qui trouve la mort à Nancy.

Saint Nicolas a réalisé plusieurs miracles, comme celui d'avoir resuscité trois enfants. Une chanson populaire raconte l'histoire de trois petits enfants partis glaner dans les champs... À la nuit tombée, perdus, il frappent à la porte d'un boucher. À peine entrés, il les tue, les découpe et les met au saloir... Sept ans plus tard, saint Nicolas passant par là, leur redonne la vie...

Saint Nicolas devient alors le protecteur des enfants. C'est aussi le saint patron des jeunes hommes non mariés. Saint Nicolas est aux garçons ce que sainte Catherine est aux jeunes filles. C'est aussi le patron des navigateurs : il a contribué à sauver des équipages de la tempête.

Saint Nicolas
saint Nicolas, patron de la Lorraine
vitrail de Saint-Nicolas-de-Port
Saint Nicolas
saint Nicolas
image d'Épinal

Zoom sur saint Nicolas, un autre regard sur le grand patron des Lorrains, par Denise Bloch (2003, extraits)

Saint Nicolas et Père Noël, décryptage du merveilleux, in Culture, le magazine de l'université de Liège (2009)

Saint Nicolas, de l'histoire à la légende par Françoise Lempereur

Saint Nicolas en Wallonie hier et aujourd'hui, par Françoise Lempereur

Vie de saint Nicolas, patron de la jeunesse et de la Lorraine, par l'abbé Jules Laroche (1886)

Monseigneur saint Nicolas, archevêque de Myre, légende, par Charles Buet (1888)

La vie admirable de saint Nicolas par Nicolas de Bralion (1646) & édition de 1859

La légende dorée : la légende de saint Nicolas, par Jacques de Voragine (texte écrit au XIIIe siècle)

St. Nicholas, his legend and his role in the Christmas celebration and other popular customs : la légende et le rôle de saint Nicolas dans la célébration de Noël, par George McKnight (1917)

De christelijke feesten, eene bijdrage tot de kennis der germaansche mythologie : les fêtes chrétiennes et la mythologie germanique, par Eelco Verwijs (1863)

Saint-Nicolas à Nancy : légendes & traditions

Saint Nicholas center (en anglais)

Saint Nicholas and the origin of Santa Claus

histoires & légendes de saint Nicolas

portraits - cartes - gravures - timbres - coloriage pour les enfants

les églises dédiées à saint Nicolas dans le monde : Myre, Saint-Nicolas-de-Port...

Livius : Nicholas of Myra

Sinterklaas : illustrations anciennes (en néerlandais)

Nikolaus von Myra (en allemand)

Lexikon : dictionnaire

Lieder : chansons avec partitions

Myre
l'église de Myre
saint nicolas de port
Saint-Nicolas-de-Port
saint nicolas
Saint-Nicolas en Lorraine et en Belgique
Tous les ans, la veille de l'anniversaire de sa mort, le 6 décembre, (on fête en effet un saint le jour de sa mort, à la différence de Noël qui célèbre la naissance de Jésus), saint Nicolas descend du ciel, entre par la cheminée pour apporter des friandises et des cadeaux aux enfants sages. Il porte une longue barbe blanche, une mitre et une crosse et un long manteau, souvent rouge.

Il est accompagné du père Fouettard : c'est l'opposé de saint Nicolas. D'aspect repoussant, horrible et menaçant, il tient une verge pour fouetter les enfants méchants... En Lorraine francique, il porte le nom de Rüpelz (ou Ruprecht) et en Alsace, Hans Trapp.

Le réveillon de la Saint-Nicolas a donc lieu le 5 décembre. Avant de se coucher, les enfants déposent leur soulier ou leur chaussette près de la cheminée, ou bien près de la porte, ainsi qu'un peu de foin ou une carotte pour l'âne de saint Nicolas.

Les cadeaux se donnaient autrefois uniquement pour la Saint-Nicolas, Noël étant seulement une fête religieuse. Dans le nord et l'est de la France et au-delà des frontières, saint Nicolas apporte toujours des cadeaux et des gateaux comme le speculoos bruxellois... une sorte de pain d'épices.

Aujourd'hui, les enfants sont deux fois gâtés : d'abord par saint Nicolas puis par le père Noël...

Saint Nicolas à Nancy
saint Nicolas à Nancy

saint Nicolas à Paris
Sinterklaas aux Pays-Bas
Aux Pays-Bas, on fête Sinterklaas, le réveillon du 5 décembre. Contrairement au saint lorrain, il se déplace sur un cheval blanc capable de marcher sur les toits. Il n'est pas accompagné par le père Fouettard mais par des centaines de zwarte pieten (zwart, noir & piet, pierrot, diminutif de Pierre). Il viennent d'Espagne avec, sur le bateau, des milliers de cadeaux pour les enfants. Et les enfants qui ne sont pas sages, on leur donne un coup de fouet, on les met dans le ssac et ils sont envoyés en Espagne...

À partir du mi-novembre, les enfants néerlandais posent leur petits souliers devant la cheminée avec une pomme ou une carotte pour le cheval de Sinterklaas. Les zwarte pieten descendent dans les cheminées (d'où leur couleur noire) pour apporter dans un grand sac des cadeaux aux enfants qui ont été sages (enveloppés dans du papier spécial Sinterklaas).

Sinterklaas
Sinterklaas
Santa Claus aux États-Unis
Saint Nicolas a traversé l'Atlantique avec des Hollandais. Son nom s'est américanisé en Santa Claus (prononcer comme close), parfois abrégé, familièrement, en Santa.

En 1823, un pasteur américain, Clement Moore, écrit un conte, A Visit From Saint Nicholas, plus connu sous le titre de The Night Before Christmas, qui fera connaître et rendre populaire saint Nicolas aux États-Unis. Cependant, saint Nicolas ne peut pas apporter des cadeaux à tous les enfants du monde le même jour ! Aux États-Unis, il ne vient donc pas la veille du 6 décembre mais la veille de Noël...

Ainsi, Santa Claus devient l'homme de Noël... Le saint devient laïc, débarrassé de sa mitre et de sa crosse. Ce n'est ni un âne ni un cheval qui le conduit : il est tiré par un traineau de huit petits rennes. Ils s'appellent Dasher, Dancer, Prancer, Vixen, Comet, Cupid, Donder et Blitzen.

Au milieu du XIXe siècle, le dessinateur américain Thomas Nast lui donne cet aspect familier que nous lui connaissons aujourd'hui. Conduit par des rennes, il l'imagine originaire du pôle nord. La Finlande récupérera, au siècle suivant, cette origine en s'affirmant le pays du père Noël.

Au XXe siècle, il devient représentant de commerce de la société de consommation américaine. Une firme de sodas, Coca-Cola*, contribue à le rendre populaire au-delà des États-Unis en l'utilisant dans ses publicités, en 1930 puis en 1950. Certains Européens vont même croire que c'est Coca-Cola* qui est à l'origine des couleurs rouge et blanche du père Noël !

C'est après la seconde guerre mondiale qu'il commencera à devenir populaire en France sous le nom de père Noël. Il sera aussi rendu populaire par une chanson de Tino Rossi, tiré d'un film tourné pendant la guerre : Petit papa Noël... En Angleterre, on l'appelle Father Christmas.

Santa Claus
Santa Claus

illustrations de Thomas Nast (XIXe)
illustrations de Thomas Nast

publicités anciennes de Coca-Cola* & du père Noël : au début du XXe siècle, on parfois le père Noël fumant ou buvant du Coca-Cola*...

publicités de Coca-Cola* : le père Noël dessiné par Haddon Sundblom

Père Noël
illustration de Haddon Sundblom (années 1930)
* L'abus de consommation de sodas est néfaste pour la santé : buvez du jus d'orange pressée, la boisson officielle du père Noël -;)
Études & Documents
Si Noël m'était conté : origine et histoire du père Noël (vidéo) (France tv éducation)

Le père Noël : souvenirs d'enfance de George Sand, en France au début du XIXe siècle

Bon-Enfant, Chauchevieille, Chalande, Père Noël ! par Maurice Bossard, in Le nouveau conteur vaudois et romand (1955)

Le père Noël supplicié par Claude Lévi-Strauss, in Les Temps modernes (1952) nouveau

D'où vient le Père Noël ? analyse d'un mythe, Le Journal des psychologues (2006)

Le réel, le « surréel » et le surnaturel chez l'enfant à propos de la croyance au Père Noël par Mina Verba, in Enfance (1996)

Prométhée et le Père Noël par Francis Berthelot, in Communications (2005)

De Dionysos au Père Noël, paternité et archaïsme oral, par Bernard Defrenet, in Topique, revue freudienne (2001)

L'analyse des courriers au Père Noël comme expression des styles de consommation familiaux, par Stéphane Ganassali & Claire Roederer (2014)

-> conte de saint Nicolas, en anglais & traduction en français

-> chanson de saint Nicolas

-> Petit papa Noël

-> Noël

librairie en ligne
affiches & posters du Père Noël > allposters

livres sur saint Nicolas > fnac - amazon - decitre - abebooks

cd - dvd