archives famille
famille Peugeot

Jean Peugeot (1657-1727), cultivateur et maire de Vandoncourt, dans le pays de Montbéliard : voir carte IGN.

Il épouse Suzanne Caramestrand (1669-1752).

Leur fils, Jean-Jacques Peugeot (1699-1741), meunier, épouse Catherine Mettetal (1701-1771), héritière du moulin d'Hérimoncourt : voir carte IGN. Ce sont les parents de :

- Georges Peugeot (1732-1802), époux de Catherine Miellet.

- Jean-Pierre (dit Pierrot) Peugeot (1734-1814), tisserand et teinturier, maire d'Hérimoncourt. Il épouse Marie Élisabeth Jusserand (1744-1809). Ce sont les parents de :

-- Jean-Pierre Peugeot (1768-1852) épouse Catherine Masson (1778-1862) Ce sont les parents d'Émile Peugeot (1815-1874), père d'Armand Peugeot (1849-1915).

-- Frédéric Peugeot (1770-1822) épouse sa cousine Suzanne Peugeot (1765-1838), fille de Georges Peugeot. Ce sont les parents de  Louise Peugeot (1811-1878), épouse de William Jackson (1796-1858) : ce sont les arrière-grands-parents de Jean Piaget.

-- Charles Peugeot (1775-1819).

-- Jacques Peugeot (1777-1818), maire d'Hérimoncourt.

Les deux frères Charles et Jacques fondent une filature de coton en 1806 à La Chapotte, au sud d'Hérimoncourt. Ce sont les ancêtres d'Étienne Œhmichen (1884-1955), considéré comme l'inventeur de l'hélicoptère.

- Charlotte Peugeot (1736-1812) est l'ancêtre d'André Peugeot (1893-1914), premier mort de la Première guerre mondiale.

Généanet : descendants de Jean Peugeot

Quelques illustrations de la lignée des Peugeot par Thierry Prouvost

Peugeot : Portraits montbéliardais des XVIIIe et XIXe siècles, par Léon Sahler (1903)


Wikipédia : famille Peugeot

Musée protestant : famille Peugeot


Peugeot (constructeur automobile) : histoire de la famille Peugeot

Musée de l'aventure Peugeot à Sochaux


Le moulin des origines : la famille Peugeot au XVIIIe siècle, par André Ferrer, in Pouvoirs des familles, familles de pouvoir (2005)

Industrie et finance, histoire d'un désamour : Peugeot, 1919-1939, par Jean-Louis Loubet, in Revue d'économie financière (2011)


Laissez vous conter le patrimoine de Valentigney

timbre 204 Peugeot
timbre 404 Peugeot
Armand Peugeot
signature Peugeot

Armand Peugeot (1849-1915)

Armand Peugeot épouse Sophie Fallot (1852-1932), la cousine issue de germaine du pasteur Tommy Fallot (1844-1904), oncle du pasteur Marc Boegner (1881-1970). Elle fait aussi partie de la famille Brisechoux.

Armand Peugeot est né à Valentigney, ville dont il est maire de 1888 à 1900 : voir carte IGN. Il est aussi conseiller général du Doubs (1892-1910).

Il fonde la Société des automobiles Peugeot en 1896.

Wikipédia : Armand Peugeot

Comtois célèbres : Armand Peugeot

Léonore (base de données de la Légion d'honneur) : dossier d'Armand Peugeot


Armand Peugeot par Henri Auger, in L'Aventure Peugeot (2015)

Armand Peugeot, la naissance des autos Peugeot par Tristan Gaston-Breton, Les Échos (2017)

Quand deux sociétés Peugeot concurrentes construisaient des automobiles (1895-1910) par Pierre Croissant, Société d'émulation de Montbéliard (2006)

Armand et Robert Peugeot : les lions de l'automobile par Gérard-Michel Thermeau, in Contrepoints (2016)

Morgat, la station balnéaire made in Peugeot par Erwan Le Gall, En Envor

Morgat, Finistère : photographies d'Armand Peugeot (1885)

Rocher isolé au sommet du Grünhorn (Grisons) (1884)

Étienne Oehmichen, inventeur de l'hélicoptère

Étienne Œhmichen (1884-1955)

Étienne Œhmichen, ingénieur, est le descendant des frères Charles Christophe Peugeot (1775-1819) et Jacques Peugeot (1777-1818).

Pendant la Première Guerre mondiale, il contribue à mettre au point l'un des premiers chars d'assaut, puis après la guerre, l'un des premiers hélicoptères. Il réalise le premier vol en 1924 à Arbouans (entre Valentigney et Montbéliard) : voir carte IGN.

Il est professeur au Collège de France, titulaire d'une chaire de mécanique animale appliquée à l'aviation, intitulée aérolocomotion mécanique et biologique (1939-1955).

Wikipédia : Étienne Œhmichen

Comtois célèbres : Étienne Œhmichen

Léonore (base de données de la Légion d'honneur) : dossier d'Étienne Œhmichen

Étienne Œhmichen par Christophe Charle & Eva Telkès, in Les professeurs du Collège de France : dictionnaire biographique (1988)


Nos maîtres les oiseaux : étude sur le vol animal et la récupération de l'énergie dans les fluides, par Étienne Œhmichen (1920)

Caporal Jules-André Peugeot

André Peugeot (1893-1914)

André Peugeot est instituteur depuis 1912 au Pissoux, commune de Villers-le-Lac, où se situe le Saut du Doubs : voir carte IGN.

Le caporal Peugeot a été tué le 2 août 1914, à Joncherey (Territoire de Belfort) : voir carte IGN. C'est le premier mort français de la Première Guerre mondiale.

C'est un descendant d'Abraham Peugeot (1635-1721), de Vandoncourt. Par sa mère, c'est un descendant de Charlotte Peugeot (1736-1812), tante de Jean-Pierre Peugeot (1768-1852) et de Frédéric Peugeot (1770-1822).

Wikipédia : Jules-André Peugeot

Comtois célèbres : André Peugeot

Les monuments aux morts : école André Peugeot aux Pissoux

Monument commémoratif dédié au Caporal Peugeot à Joncheray

Mémorial de Haute-Alsace : le caporal Jules-André Peugeot et le sous-lieutenant Mayer, premiers morts de 14-18

Joncheray : caporal Peugeot

France 24 : Jules Peugeot, premier français tué… juste avant la guerre

La guerre 14-18 (exposition, Bibliothèque nationale de France)

Fiche individuelle « Mort pour la France » de Jules-André Peugeot

Le premier sang versé par l'Allemagne : l'affaire de Joncherey du 2 août 1914, le récit allemand, les témoignages français, par J. Sibille & Julien Mauveaux, Le Petit comtois (1915)

Lieux

Pont-de-Roide : le château de Fritz Peugeot est devenu l'hôtel de ville

Rudiweb : cartes postales anciennes de Pont-de-Roide

Frédéric Peugeot (1770-1822)

Doubs - Montbéliard

index | contact
Lexilogos