archives famille
famille Jackson
Origines

La famille Jackson est originaire du Lancashire, au nord-ouest de l'Angleterre.

Joseph Jackson (1733-1813) épouse Alice Whitaker, de Blackburn.

Leur fils, James Jackson (1771-1829) épouse Elizabeth Stackhouse (1776-1814).

Les Jackson font partie du mouvement des Quakers. James Jackson adopte la religion de sa femme et devient anglican.

Ils s'installent en France en 1814. James Jackson et ses fils fondent une aciérie près de Saint-Étienne.

James Jackson et Elizabeth Stackhouse sont les parents de :

- Joseph Jackson (1794-1843). C'est l'arrière-grand-père d'Alice Charbonnet (1858-1914), mère d'Annette Kellerman (1886-1975).

- William Stackhouse Jackson (1796-1858) épouse Louis Peugeot, fille de Frédéric Peugeot, d'où deux garçons :

-- William Fritz Jackson (1841-1895) épouse sa cousine Anna Viallet (1844-1930). Ce sont les grands-parents de Jean Piaget, Marc Lods.

-- James Jackson (1843-1895).

Généanet : généalogie de James Jackson

Thomas Dowbiggin (né en 1530, Lancashire) & ses descendants



James Jackson et ses fils par William Fritz Jackson, son petit-fils (1893) (+ version texte PDF)

La famille Jackson en Angleterre (chapitre Ier)

Arrivée de la famille Jackson en France (chapitre II)



Jackson Frères, Notices biographiques stéphanoises, Denis Descreux (1868)

James Jackson, Monographie et histoire de la ville de Saint-Étienne, Métallurgie, Victor Jannesson (1892)

James Jackson, La chambre de commerce de Saint-Étienne et les industries de sa circonscription, Métallurgie, Lucien Thiollier (1891)

Jackson Family, Important industries of St. Etienne, metallurgy, Consular reports, Bureau of foreign commerce, USA (1893)


Histoire économique de la métallurgie de la Loire par Louis-Joseph Gras (1908) : livre scanné

voir pages 10-25 : Les débuts des Jackson

voir page 444 (annexes) : Pièces inédites sur les fondateurs de la métallurgie de la Loire

La métallurgie dans la Loire au XIXe siècle, par R. Masse, in Bulletin de l'Amicale des anciens élèves de l'École des Mines (1899)


L'industrie stéphanoise, de l'espionnage industriel à la veille technologique (1700-1950) : débaucher les talents étrangers : le cas Jackson, par Luc Rojas (2009)

Les frères Jackson : les premiers aciéristes de France par Gérard-Michel Thermeau, in Contrepoints (2015) & Dictionnaire des patrons du Second Empire (2010)

Le rôle des ouvriers et entrepreneurs britanniques dans le décollage industriel français des années 1820, par Michel Cotte, in Les échanges techniques entre la France et l'Angleterre : réseaux, comparaisons, représentations (2006)

Le Soleil noir, un quartier de Saint-Étienne : la formation de la population (1840-1940), par Jean-Paul Burdy (1989)

Alice Charbonnet-Kellermann
partition Tarentelle par Alice Charbonnet-Kellermann
Alice Charbonnet (1858-1914)

Alice Charbonnet est la fille d'Ellen Jackson (1837-1882), petite-fille de Joseph Jackson (1794-1843).

Alice Charbonnet est pianiste, compositrice de musique. Elle épouse le violoniste Frederick Kellermann (1860-1907). Ce sont les parents d'Annette Kellerman.

Le couple fonde une école de musique à Sydney, en Australie. Elle réside ensuite à Melbourne à partir de 1901, où elle est professeur de musique. Elle se retire à Paris en 1907, où elle décède le 1er juillet 1914.

Wikipedia : Alice Charbonnet-Kellermann

Cimetière du Père Lachaise : Alice Elleen Charbonnet


Trove : partitions d'Alice Charbonnet-Kellermann

Tarentelle en fa mineur pour piano

Ave Maria with violin obbligato ad libitum (1896)

Imslp : partitions d'Alice Charbonnet-Kellermann

Romance poétique pour piano

Brise de mer, grand waltz pour piano forte

Marche des templiers

Ye Olde Englishe Dances for the piano

Danse des sorcières

Danse mexicaine

Danse d'Arlequin

M'appari, transcription de la Romance de Martha, pour la main gauche seule

Annette Kellerman
Annette Kellerman : Venus of the South Seas
Annette Kellerman : Venus of the South Seas
Annette Kellerman (1886-1975)

Annette Kellerman (ou Kellermann, le nom allemand a été anglicisé) est née à Sydney en Australie. C'est la fille d'Alice Charbonnet (1858-1914), pianiste, fille d'Ellen Jackson (1837-1882), petite-fille de Joseph Jackson (1794-1843).

Annette Kellerman est une nageuse. Elle tente la traversée de la Manche à la nage. Elle crée des spectacles de chorégraphie aquatique, à l'origine de la natation synchronisée.

Elle est aussi actrice de cinéma. Une étoile porte son nom sur le Hollywood Walk of Fame.

Elle milite pour le port du maillot de bain pour les femmes. Elle nage nue dans le fim A Daughter of the Gods (Une fille des dieux) (1916).

En 1952, parait Million Dollar Mermaid (devenu en français La première sirène), une comédie musicale sur la vie d'Annette Kellerman, interprétée par Esther Williams (1921-2013).

Wikipédia : Annette Kellermann

Mémoires de guerre : Annette Kellerman

Australian Dictionary of Biography : Annette Kellermann

The Encyclopedia of Women and Leadership in twentieth-century Australia : Annette Kellerman

National Portrait Gallery : Annette Kellerman

National Film & Sound Archive of Australia : Annette Kellerman, Australia's Fearless Mermaid

Alchetron : Annette Kellermann


Annette Kellerman, sirène de beauté par Gilles Dhers, in Libération-Rétronews (2019)

France Inter : Annette Kellerman, l'Australienne visionnaire grâce à qui les femmes peuvent se baigner en maillot une pièce !, par Albert Algoud, in Il était une femme (2018)

France Culture : À l'origine du maillot de bain moderne : une championne de natation féministe, par Barbara Marty (2020)

BBC : Annette Kellerman: Hollywood's first nude star, par Justin Parkinson (2016)

BBC Culture : The extraordinary Australian woman broke records in the swimming pool before becoming a vaudeville performer, fitness guru and Hollywood actress, par Luke Buckmaster (2017)

Heroes of swimming: Annette Kellerman par Paul Mason, in The Guardian (2013)


Les frontières invisibles de la plage : l'interdiction du port du maillot de bain dans le Los Angeles du début du siècle, par Elsa Devienne, in Métropolitiques (2016)

Pratiques aquatiques et traditions sportives dans la première moitié du XXe siècle : « La natation est le sport féminin par excellence », par Thierry Terret, in Les femmes : supports de la tradition ou actrices de l'innovation ? (2006)

La championne ou la difficile adoption d'une « femme nouvelle » (1838-1914), par Philippe Tétart, in Hommes nouveaux et femmes nouvelles, de l'Antiquité au XXe siècle (2015)

Les filles de l'eau : une histoire des femmes et de la natation en France (1905-1939), par Anne Velez, thèse (2010)

1926 : la bataille de la Manche à la nage (à propos de la la nageuse américaine Gertrude Ederle, première femme à traverser la Manche à la nage) par Claude Fouret, in Staps (2004)

Swimming and modern female bodies in the United States (1900s-1930s): "A particularly desirable exercise for girls and women", par Olaf Stieglitz, in Angles (2017)

Undressing Kellerman, uncovering broadhurst : the modern woman and "Un-Australia", par Christine Schmidt & Jinna Tay, in Fashion theory (2009)

"The Perfect Woman": Annette Kellerman and the spectacle of the female form, par Peter Catapano, in Proteus, A Journal of Ideas (2008)

The original mermaid par Anitra Nelson, in Australian Teachers of Media (2003)

How to swim, Annette Kellermann (1918)

How to swim par Annette Kellermann (1918)


The Original Million Dollar Mermaid : the Annette Kellerman story [PDF] par Emily Gibson (2005)

The Million Dollar Mermaid par Esther Williams (1999) online

Mermaid Queen : the spectacular true story of Annette Kellerman, who swam her way to fame, fortune & swimsuit history! (livre pour les jeunes) par Shana Corey (2009) online

Ministère chargé de l'égalité entre les femmes et les hommes, de la diversité et de l'égalité des chances : Bibliothèque des femmes célèbres : découvrez l'histoire de plus d'une centaine de femmes célèbres qui ont changé le monde

Il existe une Esplanade Annette Kellerman (2021) à Clermont-Ferrand (voir photo), à côté du Centre nautique Pierre de Coubertin, et une Place Annette Kellerman (2017) au pied des tours de la Défense, parmi huit femmes célèbres, artistes ou sportives, pionnières ou engagées (voir plan).

Un centre aquatique porte son nom à Sydney.

Annette Kellerman Aquatic Centre (Sydney)

Who was Annette Kellerman?

Annette Kellerman Aquatic Centre

Jean Piaget
timbre Jean Piaget
Jean Piaget (1896-1980)

Jean Piaget est le fils de Rebecca Jackson (1872-1942) et d'Arthur Piaget (1865-1952), professeur de littérature médiévale à l'université de Neuchâtel.

Rebecca Jackson est la fille de William Fritz Jackson (1841-1895) et d'Anna Viallet (1844-1930). Elle donne à son fils les prénoms de son père qui vient de décéder : Jean William Fritz Piaget (Fritz est un diminutif, il s'agit du prénom du parrain de William Jackson, Frédéric Peugeot).

Wikipédia : Jean Piaget

Encyclopædia Universalis : Jean Piaget, par Pierre Gréco

Dictionnaire historique de la Suisse : Jean Piaget

Les Archives de la RTS : Jean Piaget et les chemins de la connaissance (vidéos)

Archives Jean Piaget

œuvres de Jean Piaget


Fondation Jean Piaget pour favoriser l'essor des recherches en psychologie et en épistémologie

Jean Piaget Society for the study of knowledge and development

Association pour la sauvegarde de la villa Jean Piaget

Jean Piaget habitait la villa Les Cerisiers, à Pinchat (Vessy, au sud de Genève) : voir Google maps.


Le développement de l'enfant : la contribution de Piaget au champ de l'éducation, par Étienne Bourgeois, in Les grandes figures de l'éducation dans le monde, Revue internationale d'éducation de Sèvres (2018)

Pour une épistémologie des savoirs situés : de l'épistémologie génétique de Jean Piaget aux savoirs critiques, par Marco Renzo Dell'Omodarme, thèse (2014)

Piaget, constructivisme, intelligence : l'avenir d'une théorie, par Annie Chalon-Blanc (2011)

Tableau chronologique de la vie et de l'œuvre de Piaget

De Darwin à Piaget : pour une histoire de la psychologie de l'enfant, par Dominique Ottavi (2009)

L'étrange destinée des idées éducatives de Piaget par Constantin Xypas, in Les idées pédagogiques : patrimoine éducatif ? (2002)

Piaget et les sciences cognitives, Intellectica, revue de l'Association pour la recherche cognitive (2001)

Jean Piaget, Revue française de pédagogie (1981)

Introduction à un examen philosophique de la psychologie de l'intelligence chez Jean Piaget par Jean-Paul Desbiens, thèse (1964)


Le langage et la pensée chez l'enfant : études sur la logique de l'enfant, par Jean Piaget (1984) online

Six études de psychologie par Jean Piaget (1987) online

Sagesse et illusions de la philosophie par Jean Piaget (1972) online

Marc, William et Adolphe Lods

les frères Marc et William et leur père Adolphe Lods

Marc Lods (1908-1988)

Marc Lods est pasteur luthérien à Bourg-la-Reine (1946-1963), doyen de la faculté de théologie protestante de Paris (1958-1973), professeur d'histoire patristique et d'histoire de l'Église ancienne.

Marc Lods est le cousin de Jean Piaget. C'est le fils de Marie Jackson (1869-1947) et Adolphe Lods (1867-1948), pasteur luthérien, professeur de langue et de littérature hébraïque, membre de l'Académie des inscriptions et belles lettres, lui-même fils du pasteur Édouard Lods.

Publications de Marc Lods :

Étude sur les sources juives de la polémique de Celse contre les chrétiens, in Revue d'histoire et de philosophie religieuses année (1941)

Le progrès dans le temps de l'Église selon Vincent de Lérins, in Revue d'histoire et de philosophie religieuses année (1975)

Préface eucharistique et confession de foi : aperçu sur les premiers textes liturgiques, in Revue d'histoire et de philosophie religieuses année (1979)

Les 14 morts de l'aiguille Verte, Paris Match, 1964

Les familles Jackson et Lods pratiquent l'alpinisme. William Lods (1903-1964), pasteur comme son frère Marc, perd son fils François Lods (1935-1964), aspirant-guide, dans l'avalanche de l'aiguille Verte, à Chamonix, le 7 juillet 1964. Ce drame a causé la mort de 14 alpinistes, guides et stagiaires de l'École nationale de ski et d'alpinisme, dont le champion de ski Charles Bozon. Cette avalanche a été provoquée par une plaque à vent, en amont du couloir Cordier. François Lods était professeur de sport au collège Cévenol du Chambon-sur-Lignon. (voir carte IGN : aiguille Verte)

Le mois suivant, William Lods et ses filles Gentiane (1931-1964) et Liliane (1941-1964) se tuent dans l'ascension de la tête de Lauranoure, en Oisans, le 5 août. (voir carte IGN : tête de Lauranoure)

Pour que le souvenir demeure… par Jean Franco, in La Montagne & alpinisme (1964)

Le Monde : Père d'une des victimes de la catastrophe de l'aiguille Verte, le pasteur Lods se tue dans l'Oisans avec deux de ses filles (8 août 1964)

Jérôme Cottin
Jérôme Cottin (1959)

Jérôme Cottin est pasteur, notamment à Saint-Étienne, dans la paroisse de la famille Jackson (1984-1990), Gex, Chamonix. Il est professeur de théologie pratique à la faculté de théologie protestante de Strasbourg (depuis 2009).

Jérôme Cottin est un descendant de William Jackson (1828-1876), fils de James Jackson (1798-1862).

Faculté de théologie de Strasbourg : Jérôme Cottin

Protestantisme des images : Jérôme Cottin

France Culture : Le Siècle d'or d'Amsterdam : une cité calviniste, avec Jérôme Cottin, animé par Raphaël Enthoven, Les Chemins de la philosophie (2007)


Publications de Jérôme Cottin :

Le christianisme libérateur de l'image, in Lumière et vie (2007)

L'iconoclasme des réformateurs comme modèle de nouvelles formes esthétiques, in Les protestants et la création artistique et littéraire (2008)

L'art sacré au risque de la Bible, in Transversalités (2008)

La figure du saint habillé par l'art contemporain : une approche théologico-esthétique, in Transversalités (2008)

Cranach et le protestantisme, in Le Verger (2011)

Métaphores du beau et signes visuels dans la pensée de Calvin, in Le calvinisme et les arts du XVIe siècle à nos jours (2011)

Art contemporain et expressions spirituelles, in Lumen vitae (2011)

De nouvelles formes artistiques hors et dans l'Église, in Études, revue jésuite (2015)

De la Réforme à la réforme des images, in Études, revue jésuite (2017)

Pour une théologie catéchétique de l'art et des images, in Lumen vitae (2017)

Le théologien et l'artiste : une stimulation réciproque, in L'art, un appel au mystère (2020)

Joseph Jackson (1733-1813)

James Jackson (1771-1829)

William Stackhouse Jackson (1796-1858)

William Fritz Jackson (1841-1895) & Anna Viallet-Jackson

James Jackson (1843-1895)

enfants de William Jackson & Anna Viallet

Louise Jackson & avec son époux Alexandre Noack & leurs enfants Édith, Gérard, Bob

Étienne Jackson (1886-1965)

Jacqueline Jackson & avec son époux Pierre Nègre

index | contact
Lexilogos