nouveau
Lexilogos
Gay, Lesbienne, Homo
étymologie
recherche


Homosexuel & Homo sapiens
Il faut distinguer l'homo latin et l'homo grec :
L'homo latin vient du latin homo,-inis : c'est l'homme, c'est à dire l'être humain.
L'homo grec vient du grec ὁμο-. Ainsi, un homonyme désigne celui qui porte le même nom. Qu'est-ce qu'une relation homosexuelle ? Une relation sexuelle avec un être du même sexe.

L'homo sapiens, c'est l'homme intelligent, qui succède dans le temps à l'homo erectus : l'homme dressé (alors que l'animal est à quatre pattes).

Le terme homosexuel est contre-nature pour un puriste de la langue. Certains n'aiment pas le mélange des sexes, d'autres n'apprécient guère le mélange des racines... en l'occurrence grecque et latine ! En effet, le préfixe homo- est grec et le radical vient du latin sexualis. Quand on crée un néologisme, on évite autant que possible le croisement des langues.

En outre, il s'agit à l'origine d'un adjectif dont on a fait un substantif. Car si on peut parler de relations homosexuelles comme de relations sexuelles particulières, on ne dit pas d'un homme qu'il est un sexuel, alors qu'on parle d'un homosexuel.

Homosexuel & homophylophile
Et quel terme emploie-t-on aujourd'hui en Grèce ? Un homosexuel porte le nom (entièrement grec !) d'homophylophile : ομοφυλόφιλος

Le préfixe homo-, du grec ancien ὁμός : même
- phylo-, du grec ancien φυλο- : sexe, c'est à dire genre (sexe masculin, sexe féminin)
- le suffixe -phile, du grec ancien  φιλώ (aimer)

Ainsi, un homophylophile aime celui du même sexe. Le grec est plus cohérent que nos langues occidentales !

Straight & gay
Quand un mot a une connotation péjorative, on crée un euphémisme. Et pour revendiquer la fierté d'être ce que l'on est, on utilise un américanisme.

À l'origine, une gay life (littéralement vie gaie), c'est une vie dissolue qui s'oppose à une straight life (littéralement vie droite, c'est à dire conforme aux valeurs traditionnelles) : pas de sexualité en dehors du mariage... La gay attitude désignait à l'origine les aventures extra-conjugales, et ce quelque soit le sexe du partenaire qui pouvait être un amant, une maîtresse ou une prostituée...

En anglais, gay se prononce [geɪ], à ne pas confondre avec guy, qui se prononce [gaɪ] et signifie mec : a gay guy, c'est un mec homo.

L'anglais vient de l'ancien français gay, mot d'origine germanique et qui a connu sa gloire dans la littérature occitane : lou gai sabé, c'est le gay savoir. C'est le plaisir d'apprendre, la joie de se cultiver.


homosexualité sublimée
chez les joueurs de rugby


histoire de l'amour masculin dans toutes les civilisations

musée de l'amour grec, romain...

histoire & littérature de l'homosexualité (en anglais)

Gay & lesbienne
Une Lesbienne, c'est à l'origine une habitante de l'île de Lesbos : Λέσβος (se prononce [lésvos] en grec moderne). Les habitants -mâles- s'appellent donc des Lesbiens. Lesbos est une île grecque de la mer Egée, proche de la Turquie. La poète Sapho était Lesbienne (-VIe siècle), en grec Σαπφώ [Sapphô]. Et parce qu'elle écrivait des vers sur l'amour entre femmes, lesbienne est devenue synonyme d'homosexuelle. Mais de quel amour s'agit-il exactement ? difficile à préciser car il ne nous reste que des fragments de ses œuvres.

Lesbienne est ainsi devenu le féminin de gay.

carte
île de Lesbos
Sapho
la Lesbienne Sapho
statues de Sapho & poème d'Alphonse de Lamartine

-> carte de la Grèce

Pédéraste & pédophile
En grec ancien, l'homosexuel est désigné avec le terme pédéraste (παιδεραστής) : c'est celui qui est amoureux des jeunes garçons... mais néanmoins pubères ! Le pédophile n'existe pas en grec ancien mais on rencontre celui de philopaide (φιλόπαις, -αιδος) : c'est celui qui aime ses enfants ou celui qui aime les enfants, comme le philosophe est celui qui aime la sagesse.

Le pédophile est un mot créé à partir du grec : c'est la construction inversée de philopaide (les lettres αι sont parfois retranscrites avec un e). Ce suffixe -phile est gênant car la philia (φιλία) grecque n'a rien de pervers. En grec moderne, philos (φίλος) désigne l'ami. Le francophile, c'est celui qui aime la culture française et non celui qui viole les jeunes Français !

La racine péd- désigne l'enfant et se rencontre aussi chez le pédiatre (en grec moderne παιδιάτρος) : le médecin (ιατρός) des enfants.

Philandre & philogyne
Dans la même famille que le philopaide, on peut constater plusieurs mots en grec ancien :

Le philanthrope (φιλάνθρωπος) qui aime les êtres humains  la philanthropie (φιλάνθρωπία), c'est l'amour pour les hommes.

Le philadelphe (φιλάδελφος) qui aime ses frères ou sœurs  la philadelphie (φιλαδελφία) c'est l'amour fraternel. C'est aussi le nom d'une ville, autrefois de Lydie, aujourd'hui des États-Unis.

Le philogyne (φιλογύνης) qui aime les femmes, racine que l'on retrouve chez le gynécologue le médecin spécialiste des femmes. A ne pas confondre avec le pédologue, qui n'est pas le spécialiste La philogynie (φιλογυνία), c'est l'amour des femmes.

Le philandre (φίλανδρος) qui aime les hommes. La philandrie (φιλανδρία), c'est l'amour des hommes. Cette racine se retrouve aussi dans le prénom André.

Il est intéressant de noter l'évolution du sens du mot androgyne (ανδρόγυνος) : le français a conservé le sens ancien : c'est un hermaphrodite ou bien un homme efféminé, une femme virile. Mais en grec moderne, le sens est différent : il désigne tout simplement un couple (composé d'un homme et d'une femme).

La gynécomanie (γυναικομανία) désigne la folle passion pour les femmes et l'andromanie (άνδρομανία), la folle passion pour les hommes : le gynécomane est fou des femmes et l'andromane est folle des hommes !

Homophobe & homophile
L'homophobe, c'est celui qui déteste les homos. En réalité, le suffixe -phobe désigne celui qui a peur ; celui qui déteste, c'est le miso ! Le misogyne déteste les femmes, le misanthrope déteste les hommes (les êtres humains). Plusieurs mots modernes construits avec le suffixe -phobe sont les contraires des mots en -phile : au francophile s'oppose le francophobe. Si l'homophobe déteste les homos, alors l'homophile désigne celui qui aime les homos... mais pas sexuellement : c'est l'ami des gays, à ne pas confondre avec l'amoureux des hommes.
Homosexuel & hétérosexuel
Pour désigner ceux qui ne sont pas homosexuels, on a alors créé l'hétérosexuel. Un homosexuel est attiré par une personne du même sexe, et l'hétérosexuel, par une personne de sexe différent. Le grec hétéro désigne l'autre. A ne pas confondre avec le bisexuel qui est attiré par les deux sexes. Le préfixe bi- est latin  en grec on dit amphi- : en grec moderne, le bisexuel porte le nom d'amphiphylophile (αμφιφυλόφιλος) .

Puisque bi- s'oppose à mono-, il ne reste qu'à créer le monosexuel, attiré uniquement par des personnes d'un seul sexe : les homos et les hétéros seraient alors des monos...

-> drapeau arc-en-ciel : rainbow flag & bandiera della pace

-> étymologie