archives famille
Famille Castelnau

Louis-Michel Castelnau (1771-1840) et Jeanne Bazille (1774-1844) sont les parents de :

- Émile Castelnau (1793-1869) époux d'Anaïs Pomier (1800-1880), parents de :
- Albert Castelnau, journaliste, écrivain, homme politique, républicain
- Eugène Castelnau, peintre

- Eugénie Castelnau (1796-1853) épouse de Nicolas Leenhardt (1786-1870), parents de :
- Charles Leenhardt (1820-1900) époux de sa cousine Juliette Bazille (1821-1889), parents de Suzanne Leenhardt

- Junius Castelnau (1795-1855)

- Gustave Castelnau (1798-1872)

- Délie Castelnau (1799-1870) épouse de Scipion Bazille (1793-1853), parents de :
- Juliette Bazille (1821-1889) épouse de son cousin Charles Leenhardt (1820-1900)

- Jules Castelnau (1804-1872) époux d'Adèle Fuzier (1810-1847), parents de :
- Amélie Castelnau (1833-1908) épouse de son cousin Alfred Westphal (1831-1906)

- Louise Castelnau (1808-1892) épouse d'Alexandre Westphal (1801-1867), parents de :
- Alfred Westphal (1831-1906) époux de sa cousine Amélie Castelnau (1833-1908), parents de :
- Alexandre Westphal (1861-1951), pasteur.
- Alfred Westphal (1869-1928), trésorier de la Ligue des droits de l'homme, père de Charles Westphal (1896-1972), pasteur, président de la Fédération protestante de France.

Généanet : descendants de Louis-Michel Castelnau (1771-1840)

La descendance de Louis-Michel Castelnau : formation et reproduction d'une élite montpelliéraine au XIXe siècle, par Lionel Dumond, in Annales du Midi (2008)

Louis-Michel Castelnau
Jeanne Bazille
Louis-Michel Castelnau (1771-1840)

Louis-Michel Castelnau, négociant, a été élu maire de Montpellier, quelques mois, du 24 août au 22 octobre 1830. Il épouse Jeanne Bazille (1774-1844).

C'est le fils de Michel Castelnau et Marie Campel, fille de Gilles Campel, notaire à Sauve.

Léonore (base de données de la Légion d'honneur) : dossier de Louis-Michel Castelnau

Manifeste des 363 députés républicains

Manifeste des 363 députés républicains
(18 mai 1877)

Albert Castelnau (1823-1877)

Albert Castelnau est journaliste, républicain. C'est le fils d'Émile Castelnau (1793-1869), négociant, et d'Anaïs Pomier (1800-1880).

Il écrit en 1851 un pamphlet Aux riches :

« Né parmi les favorisés de la fortune, je viens répéter à l'oreille du riche, l'appel secret de sa conscience. [...] j'en appelle à chacun : la Conscience est révolutionnaire. Malheur à moi si je ne l'étais pas à mon tour ! Si je résistais à cet accent du juste, trop clair en moi pour jamais être méconnu, condamné par mon propre arrêt, je resterais sans défense devant le tribunal suprême. »

En décembre 1851, en tant qu'oposant au coup d'État de Louis-Napoléon Bonaparte, il est arrêté, détenu puis déporté en Algérie au camp de Birkadem.

Il est élu député en juillet 1971 et siège au sein de l'Union républicaine, le parti de Léon Gambetta.

Il signe le manifeste des 363, le 18 mai 1877 des députés républicains qui dénoncent la dérive monarchiste du président de la République Patrice de Mac Mahon, le lendemain de la nomination du duc Albert de Broglie à la présidence du Conseil.

Wikipédia : Albert Castelnau

Cimetière protestant de Montpellier : Albert Castelnau

Assemblée nationale : Albert Castelnau (élu du 2 juillet 1871 au 6 octobre 1877, jour de son décès)


Document pour servir à l'histoire du coup d'État du 2 décembre 1851 à Montpellier (témoignage d'Eugène Guiter) par Gérard Bonet, in Études héraultaises (1986)

Les victimes du coup d'État du 2 décembre 1851 dans l'Hérault par Marcel Hénaux, in Études héraultaises (1990)


Aux riches par Albert Castelnau (1851)

texte en ligne

La question religieuse par Albert Castelnau (1861)

Zanzara, la Renaissance en Italie, par Albert Castelnau (1860) : I & II

Simplice, ou Les zigzags d'un bachelier, poème humoristique, par Albert Castelnau (1866)

Les Médicis par Albert Castelnau (1879) : I & II

Sonnets historiques par Albert Castelnau (1873)

Pic Saint-Loup par Eugène Castelnau

Pic Saint-Loup par Eugène Castelnau

Eugène Castelnau (1827-1894)

Eugène Castelnau est peintre. C'est le frère d'Albert Castelnau. Ce sont les cousins des parents du peintre Max Leenhardt.

En 1873, il devient président de la Société artistique de l'Hérault.

C'est le grand-père de Gustave Castelnau (1886-1918). Pendant la Grande Guerre, il est sous-lieutenant dans un régiment de chasseurs à pied. Il est mort pour la France au combat de la ferme de la Panneterie, au sud d'Ercheu (Somme), le 31 août 1918. Voir carte IGN.

Wikipédia : Eugène Castelnau

Cimetière protestant de Montpellier : Gustave Castelnau

Junius Castelnau
Junius Castelnau (1795-1855)
Junius Castelnau est magistrat. Il démissionne après le coup d'État de 1851. Il est membre de l'Académie des sciences et lettres de Montpellier. Il meurt, noyé le 15 juillet 1855 en se baignant à Palavas.

Mémoire historique et biographique sur l'ancienne Société royale des sciences de Montpellier, par Junius Castelnau (1858)

Notice sur la vie et les ouvrages de Junius Castelnau par Eugène Thomas

Essai sur la littérature romantique par Junius Castelnau (1825)

De la poésie descriptive par Junius Castelnau (1859) discours sur le sujet proposé en 1824 par la Société hollandaise des lettres « sur ce qui constitue l'essence et le mérite de la poésie descriptive »

Alexandre Westphal (1861-1951)

Alexandre Westphal est pasteur. C'est le fils d'Alfred Westphal (1831-1906), négociant, consul de Bavière, qui épouse sa cousine Amélie Castelnau.

Son père, Alfred Westphal est le fils de Louise Castelnau (1808-1892) et Alexandre Westphal (1801-1867), né à Hambourg, négociant, et nommé consul des villes hanséatiques.

Sa mère, Amélie Castelnau est la fille de Jules Castelnau (1804-1872).

Son frère, Henri Westphal (1855-1871) est mort jeune. C'était l'ami de Léopold Nègre (1852-1879), futur époux de Suzanne Leenhardt. C'est à son chevet, à la villa Louise, qu'il décide de devenir pasteur.

Alexandre Westphal épouse Idelette Leenhardt (1867-1944), fille de René Leenhardt (1835-1915).

Yesterday and to-day or The activities of French protestants since the commencement of this century, par Alfred Westphal-Castelnau, traduction en anglais par A. F. Beard (1885) Hier et aujourd'hui ou l'Activité intérieure du protestantisme français de puis le commencement du siècle, conférence (1883)


Les sources du Pentateuque : étude de critique et d'histoire, par Alexandre Westphal (1888)

Jéhovah : les étapes de la révélation dans l'histoire du peuple d'Israël, par Alexandre Westphal (1908)

The law and the prophets or The Revelation of Jehovah in Hebrew history from the earliest times to the capture of Jerusalem by Titus, traduit et adapté en anglais par Clement du Pontet (1910)

Jésus de Nazareth, d'après les témoins de sa vie, par Alexandre Westphal (1914) : I & II

Les principes de l'éducation protestante (1926)

Dictionnaire encyclopédique de la Bible par Alexandre Westphal (1932)

John Bost et sa cité prophétique par Alexandre Westphal (1937)

extraits (voir aussi le dossier John Bost)


La Félibrée de la maintenance du Languedoc (14 mai 1883) par Alphonse Roque-Ferrier, in Revue des langues romanes (1883)

Note : cette fête s'est déroulée à la villa Louise, chez Louise Westphal-Castelnau qui était la reine de la Félibrée.

Charles Westphal et Denise Leenhardt
Charles Westphal (1896-1972)

Charles Westphal est le fils d'Alfred Westphal (1869-1928), trésorier de la Ligue des droits de l'homme. Il épouse Denise Leenhardt (1901-1989), fille de l'architecte Edmond Leenhardt.

Pasteur, il est président de la Fédération protestante de France de 1961 à 1970, succédant à Marc Boegner.

Wikipédia : Charles Westphal

Musée protestant : Charles Westphal

Léonore (base de données de la Légion d'honneur) : dossier de Charles Westphal

Comité français pour Yad Vashem : Charles Westphal & Denise Leenhardt, Justes parmi les nations

Charles Westphal, prédicateur de l'Évangile par Roger Mehl, in Foi & Vie (1975)

famille Bazille

famille Leenhardt

Montpellier

index | contact
Lexilogos