nouveau
Lexilogos
Scoutisme
origines
recherche


Mouvements scouts

Organisation mondiale du mouvement scout

Scoutisme français : fédération des mouvements scouts de France

Éclaireurs de France (laïque)

Éclaireurs unionistes (protestant)

Scouts de France (catholique « progressiste »)

Scouts d'Europe (catholique « traditionnel »)

Éclaireurs israélite

Scouts musulmans

Éclaireurs de la nature (bouddhiste)

Centre historique du scoutisme belge nouveau

centenaire du scoutisme
Origines du scoutisme

The Dump : livres sur le scoutisme

Scouting for boys par Robert Baden-Powell (1908)

archives sonores audio & video de Robert Baden-Powell & partitions de chants scouts

les évènements & symboles du scoutisme (en anglais)

les origines du scoutisme et l'Afrique du Sud (en anglais)

La toile scoute : informations, fiches techniques

revues & reportages sur le scoutisme français : les premiers numéros de la revue Scout

Scoutopédia : encyclopédie du scoutisme

chants scouts : paroles & son (mp3)

philatélie : timbres sur le scoutisme

philatélie : timbres sur le scoutisme


L'aventure n'est-elle qu'une mode ? Agora débats jeunesses (1998)

L'invention du scoutisme, une pédagogie du simulacre (1900-1912) par Daniel Denis

Explorateurs et éclaireurs, quelques grandes figures (1919-1939) par Nicolas Palluau

La collection Signe de piste, pour une histoire culturelle du scoutisme en France, par Christian Guérin, in Vingtième Siècle, revue d'histoire (1993)

Le roman scout dans les années trente et le chronotope du « grand jeu » par Laurent Déom, in Strenæ (2013)

Qu'est devenu le scoutisme unioniste ? par Denis Soubeyran, in Autres Temps, les cahiers du christianisme (1986)

Scoutisme et organisation des jeunes immigrés, entre nation et religion (1920-1950), par Nicolas Palluau, in Cahiers de la Méditerranée (2009) nouveau

Une géographie des mouvements de jeunesse en Belgique francophone par Dominique Dubruille, Benjamin Wayens, Jean-Michel Decroly, in Belgeo (2005) nouveau

Manuels & Revues
Manuel pratique de l'éclaireur unioniste (~1924)

Boy scouts of America, a handbook of woodcraft scouting, and life-craft (1910)

Boy scouts handbook (1911)

Harper's camping and scouting, an outdoor guide for American boys (1911)

The book of woodcraft and Indian lore : la connaissance de la forêt et les usages des Indiens d'Amérique (1912)

Boys life, the boys scouts magazine (1915) (revue des scouts américains)


The Jungle Book de Rudyard Kipling (1894) texte intégral

The Jungle Book : chapitres concernant Mowgli

page de couverture du livre dans différentes traductions

Étymologie
Scout est un mot anglais qui signifie éclaireur.

Il vient de l'ancien français escouter (écouter), du latin auscultare (que l'on retrouve dans le mot savant ausculter).

En France, les premiers mouvements, laïque et protestant, ont adopté le nom d'éclaireur. Puis les catholiques ont choisi le mot scout. On trouve aussi à l'origine, par exemple dans le premier discours du pape, la forme francisée : escoute.

anglais scout scouting
français scout, éclaireur scoutisme
italien scout, esploratore scoutismo, scautismo
espagnol scout escultismo
 
allemand Pfadfinder Pfadfinderbewegung
  littéralement : celui qui trouve le sentier
der Pfad : le sentier
der Finder
: celui qui trouve (du verbe finden, trouver)
die Bewegung : le mouvement
 
grec moderne πρόσκοπος προσκοπισμός
  πρόσκοπος existe en grec ancien : c'est l'éclaireur,
celui qui observe (σκοπός cf. téléscope) en avant (προ-)
Origines du scoutisme
À l'origine, ce terme est employé dans un cadre militaire. Robert Powell est né à Londres en 1857, fils d'un pasteur, Baden Powel. A la mort de son père, sa mère change le nom de famille en y ajoutant le prénom de son époux. Ainsi, Robert Powell devient Robert Baden-Powell. Il s'engage dans l'armée britannique et devient officier de renseignement dans l'armée coloniale, spécialisé dans les missions d'éclaireur pour observer les troupes ennemies. En 1897, il est nommé colonel et forme des éclaireurs militaires. En 1899, il publie un livre présentant une formation théorique et pratique, Aids to Scouting.

Cette année-là, il est envoyé en Afrique du Sud : c'est la guerre des Boers. Il est assiégé dans la ville de Mafeking (aujourd'hui Mafikeng, près du Botswana) par des soldats Boers, plus nombreux. Il résiste pendant plus de 200 jours et réussit à libérer la ville. En manque d'effectif, il a alors l'idée de faire participer les enfants en tant qu'éclaireurs.

Cette victoire lui vaut une importante popularité au Royaume-Uni. Son livre devient un succès. Des pasteurs et des éducateurs lui demandent des idées pour aider les jeunes désœuvrés des banlieues ouvrières.

Le 29 juillet 1907, Robert Baden-Powell organise le premier camp scout, sur l'île de Brownsea, près de l'île de Wight, au sud de l'Angleterre.

L'année suivante il publie le premier livre sur le scoutisme : Scouting for Boys.

Baden Powell
Robert Baden-Powell
Baden Powell


autoportrait de BP
Les premiers mouvements français ne prennent pas le nom anglais de scout, mais sa traduction en français, éclaireur. En 1911 sont créés les Éclaireurs de France (mouvement non confessionnel), puis les Éclaireurs unionistes de France, d'inspiration protestante. Le terme unioniste vient du fait que ce mouvement a été créé dans le sillage des Unions chrétiennes de jeunes gens (YMCA, Young men's christian association).

En 1920, est fondé le mouvement catholique : les Scouts de France.

L'esprit militaire de Baden-Powell prônant la discipline, l'obéissance au chef, est remise en cause autour de mai 68. Les mouvements scouts évoluent, mais cela provoque des schismes : un nouveau mouvement catholique et conservateur est créé, les Scouts d'Europe.


symbole scout
le symbole scout
fleur de lys
fleur de lys
sur une carte ancienne
La fleur de lys
La fleur de lys est l'emblème du scoutisme, choisi par Robert Baden-Powell. Sur les cartes anciennes, elles indiquaient le nord. Un éclaireur doit avoir le sens de l'orientation. Elle symbolise aussi la boussole qui guide les pas de l'éclaireur sur le chemin de la vie.
La devise des Scouts
Après le siège de Mafeking et la victoire des Anglais, Robert Baden-Powell est chargé de former la police d'Afrique du Sud (South African Constabulary). Ce sont des hommes venant de différents milieux, parfois sans expérience. Il choisit pour devise : Be prepared  (sois préparé, sois toujours prêt). Baden-Powell reprendra cette devise pour le scoutisme. Le scout doit, selon Baden-Powell être préparé, toujours prêt, pour agir en cas d'urgence afin de ne jamais être pris par surprise. Cette devise lui plaisait d'autant plus qu'elle correspondait à ses initiales, BP (se prononce [bipi] en anglais).

Cette devise sera reprise en France par les éclaireurs unionistes (Sois prêt) et les scouts catholiques (Toujours prêts). Les éclaireurs de France ont choisi une autre devise : Tout droit.

Les louveteaux
Le scout a l'âge du collégien. Pour les plus jeunes, on emploie le terme de louveteau. Ce nom provient de l'univers du Livre de la jungle (The jungle book) de Rudyard Kipling et les aventures du jeune Mowgli recueilli et élevé par des loups.

En anglais, on emploie le nom de cub : il désigne un petit d'un animal (wolf cub : louveteau, fox cub : renardeau...).

-> philosophie & spiritualités

-> actions humanitaires & fraternité

-> Afrique du Sud : cartes & documents

-> vacances : étymologie