nouveau
Lexilogos
Sébastien Castellion
recherche
protestantisme
Bible > Sébastien Castellion


Livres en ligne

La Bible nouvellement translatée, par Sébastian Chateillon (1555) : I & II

Livre du Sautier (Livre des Psaumes)

Proverbes - L'Ecclesiaste, c'est à-dire, le Prêcheur - Le cantique des cantiques, c'est-à-dire, la Chanson des chansons

La Sagesse de Salomon - L'ecclesiastique, c'est-à-dire, le Sermoneur, autrement La Sagesse de Josué fils de Sirach (le Siracide)

les Prophètes

L'évangile selon saint Matthieu - saint Marc - saint Luc - saint Jehan

Les Actes c'est-à-dire, Les faits des apôtres

L'épitre de Paul apotre aux Romains - Corinthiens - Galates

Tables des matières contenues en la Bible - Annotacions

Biblia interprete Sebastiano Castalione (1551) Ancien & Nouveau Testaments traduits en latin

Testamentum novum interprete Sebastiano Castalione (1551)

Biblia sacra ex Sebastiani Castellionis interpretatione : édition de 1697

Moses latinus ex hebraeo factus (1546) traduction du Pentateuque, de l'hébreu en latin


De Haereticis, an sint persequendi et omnino quomodo sit cum eis agendum, doctorum virorum tum veterum, tum recentiorum sententiae, par Martinus Bellius (pseudonyme) (1554)

Traité des hérétiques à savoir, si on les doit persécuter, et comment on se doit conduire avec eux, selon l'avis, opinion, et sentence de plusieurs auteurs, tant anciens, que modernes, version en français (édition de 1913)

Le traité des hérétiques présente des textes des pères de l'Église, d'Érasme, Luther et même Calvin.


Contra libellum Calvini in quo ostendere conatur haereticos jure gladii coercendos esse (publié en 1612)

Conseil à la France désolée, auquel est montré la cause de la guerre présente et le remède qui y pourroit estre mis, et principalement est avisé si on doit forcer les consciences (1562)

Sébastien Castellion

Sébastien Castellion est né en 1515 à saint-Martin-du-Frêne, dans le Bugey. Il a latinisé son nom, Châteillon, en Castellion (comme Cauvin devenu Calvin). Vers 1540, il se rallie à la Réforme et devient régent du collège de Genève. En 1544, il souhaite devenir pasteur, mais la compagnie des pasteurs de Genève s'y oppose. Il se plaint du pouvoir autoritaire de Jean Calvin. Il quitte alors Genève pour Bâle. Il entreprend la traduction de la Bible en latin puis dans un français qui puisse être accessible à tous. Cette Bible écrite « pour les idiots » (c'est à dire ceux qui sont peu instruits, le latin étant alors la langue des érudits) est la première Bible en français courrant.

Le 27 octobre 1553, Michel Servet est condamné à mort. On lui reproche la remise en cause de la trinité, qui n'a pas de légitimité biblique. Les villes de Lausanne et Berne sont consultées et suggèrent un bannissement.

Castellion s'en prend alors à Calvin et estime que les idées doivent être combattues par la plume et non par le glaive.

Des observations critiques sur la Bible et son combat pour la tolérance en fait un précurseur du protestantisme libéral.

« Hominem occidere, non est doctrinam tueri, sed est hominem occidere. »

« Tuer un homme, ce n'est pas défendre une doctrine, c'est tuer un homme. »

Sébastien Castellion

Biographies & Études

Sébastien Castellion (1515-1563), Musée virtuel du protestantisme

exposition nouveau

Sébastien Castellion, un adversaire protestant de Calvin, par André Gounelle (2010) ou format PDF

Traduire pour les « idiots », Sébastien Châteillon et la Bible, par Jacques Roubaud, in Recherches de Science Religieuse (2001)

La traduction française de Sébastien Châteillon, la Bible en un « langage commun et simple » par Jacques Nicole, in Théologie évangélique (2008)

études sur Sébastien Castellion, par Marie-Christine Gomez-Géraud

Traduire et translater, la Bible de Sébastien Castellion, in Camenae (2007)

Sébastien Castellion et ses deux traductions de l'Écriture, quand la Bible parle aux « idiots » (2005)

Castellion devant le IVe livre d'Esdras, reformuler la Vulgate ? (2008)

Sébastien Castellion et l'hébreu, les Annotationes de la Biblia (1551), un discours sur la langue (2012)

L'influence de l'esprit irénique sur le contenu doctrinal de la pensée de Castellion par Marcelle Derwa, in Revue belge de philologie et d'histoire (1980)

Sébastien Castellion et l'opposition protestante contre Calvin par Charles Bost, in Revue de théologie et de philosophie (2000)

Spinoza, lecteur de Castellion ? par Étienne Barilier, in Revue de théologie et de philosophie (2000)

Stefan Zweig contre Calvin par Frank Lestringant, in Revue de l'histoire des religions (2008) à propos de Conscience contre violence, ou Castellion contre Calvin par Stefan Zweig (1936)

Sébastien Castellion, sa vie et son œuvre, étude sur les origines du protestantisme libéral français, par Ferdinand Buisson (1892) : I & II (ou Gallica : I & II)

Sébastien Castellion vu par Ferdinand Buisson, une perspective sécularisatrice dans l'historiographie de la Réforme, par Anne-Claire Husser, in Théorèmes (2016) nouveau

Sebastian Castellio, ein biographischer Versuch : essai biographique, par Jacob Mähly (1862)

À propos de Michel Servet

Instituto de estudios sijenenses Miguel Servet : : textes & études sur Michel Servet

Servetus international society : textes & études sur Michel Servet

Vida y obras de Miguel Servet

Medarus, Portraits de médecins : Miguel Serveto da Villanova alias Michel Servet (1511-1553), médecin et théologien espagnol

Doctrine philosophique et religieuse de Michel Servet par Émile Saisset, in Revue des deux mondes (1848)

Le procès et la mort de Michel Servet

Étude sur le procès de Servet par Édouard Schadé (1853)

Michel Servet poursuivi par l'Inquisition espagnole par Marcel Bataillon, in Bulletin hispanique (1925)

La place de Michel Servet dans l'histoire de l'anatomie par Louis Chauvois, in Revue d'histoire des sciences et de leurs applications (1953)

Christianismi restitutio par Michel Servet (1553)

Ce livre, Restitution du christianisme en français, s'oppose au Christianæ religionis institutio (Institution de la religion chrétienne) de Calvin.



Lettre sur la peine de mort, réponse au pasteur Charles Bost, par Victor Hugo (1862)

Plaidoyer contre la peine de mort, destiné aux Genevois, qui devaient se prononcer sur cette question.

-> la Bible en français - hébreu & grec - latin - autres langues

-> protestantisme

-> Martin Luther - Jean Calvin

-> Érasme - Voltaire

-> Genève

librairie en ligne
livres sur Sébastien Castellion > fnac - amazon - decitre - abebooks

sélection de livres : religion & spiritualité

tous les livres - cd - dvd - posters