nouveau
Lexilogos
Premier mai
recherche



Fête de Beltaine
À l'époque celtique, on divisait l'année en 2 principales saisons :
- L'hiver commençait à une date que nous avons fixé au 1er novembre : Samain et le réveillon, c'est la nuit d'Halloween.
- L'été commençait le 1er mai avec la fête de Beltaine, c'est littéralement le feu de Bel. Bel désigne le principal dieu celte Lug et exprime l'idée de lumière. On retrouve cette racine dans le nom du dieu gaulois Belenos, ou la déesse gauloise Belisama (la très brillante).

En gaélique, la fête porte le nom de Bealtaine
Lá na Bealtaine : premier mai

Dans les pays celtiques, on allume des bûchers la veille de Beltaine, Oíche Bhealtaine, l'opposé d'Oíche Shamhna (Halloween).

On peut constater que les deux principales fêtes celtiques, Samain le 1er novembre, et Beltaine le 1er mai, sont aujourd'hui des jours fériés.

La nuit de Walpurgis
Dans les pays germaniques et scandinaves, on fête, la veille du 1er mai, la nuit de Walpurgis. Née en Angleterre au début du VIIIe siècle, Walburge est la fille du roi saxon Richard. Elle a été envoyée en tant que missionnaire en Allemagne où elle a dirigé le couvent de Heidenheim, dans l'actuel Wurtemberg. La sainte Walburge est célébrée le 1er mai en Angleterre (mais le 25 février dans le calendrier catholique).

Elle a donné son nom a des villages de France : Sainte-Gauburge dans le Perche, Sainte-Vaubourg dans les Ardennes.


en allemand : Walpurgisnacht
en suédois : Valborgsmässoafton

En Suède, on fête Valborg ; mäss : messe, d'où Valborgmäss, cf. anglais Christmas ; afton : veille.
en finnois : Vappu



Walburga : Sainte Walburge (en allemand)
Les calendes de mai
En Italie, on fête le Calendimaggio, en particulier à Florence et Assise. Ce nom vient du latin calendæ : calendes (premier jour du mois), ce sont les calendes de Mai.


Calendimaggio d'Assise : origines

Calendimaggio di Assisi : présentation

L'arbre de mai
Le mois de mai, c'est le mois de la verdure retrouvée. Le premier jour du mois voit les fleurs s'épanouir. C'est le printemps dans toute sa force. Le mois de mai a donné son nom au mai :
- C'est un rameau de feuillage en l'honneur du printemps
en latin, un mai porte le nom de frons festa : un rameau de fête (frons > frondaison).
- C'est l'arbre de mai que l'on plante le premier mai, on plantait le mai devant la porte d'une personne que l'on souhaitait honorer ; on allait aux boys quérir du may
- C'est aussi un cadeau que l'on se donnait à l'occasion du premier mai.

Cette tradition est toujours vivace : de nos jours, on offre un brin de muguet.

en ancien français, on trouve d'autres expressions :
maiole : le premier mai
maiolier : arbre de mai, décoré avec des branches vertes

arbre de mai
Arbre de mai
Heures d'Anne de Bretagne
mois de mai (XVIe)
Le muguet du 1er mai
Mai, c'est le mois en fleur, le mois des fleurs.

Les Romains célébraient les Floralia (Florales) au début du mois de mai en l'honneur de Flora (Flore), la déesse des fleurs.

En Grèce, cette fête portait le nom de Ἀνθεστήρια (Anthestèries, de anthos, fleur cf. anthologie à l'origine recueil de fleurs). Cette tradition perdure toujours en Grèce: des couronnes de fleurs sont suspendues à l'entrée des maisons.

Le premier mai en France, la reine des fleurs, c'est le muguet. Il doit son nom au parfum de muscade. En ancien français, on écrivait musgue, musque...

mugueter, c'était conter fleurette, flirter.
un muguet, c'était un jeune élégant et une muguette, une jeune élégante... qui sentent bon comme le muguet...
un muguet affecte d'estre propre, paré, mignon auprés des Dames; c'est un muguet, jeune muguet. il fait le muguet.
dans ce sens, on dit venustulus en latin (dictionnaire Nicot)

Mai, c'est aussi le temps des amours...
offrez du muguet : ça porte bonheur et ça rend amoureux !

Le muguet fait partie de la famille des liliacées (lis), on trouvait autrefois le nom de lis des vallées maintenu dans l'anglais lily of the valley
son nom scientifique (latin) est convallaria maialis (ou majalis) du latin classique convallis (vallée encaissée) et maialis (de mai)

en allemand : Maiglöckchen (clochettes de mai, diminutif de Glocke, cloche)
en italien : mughetto
en espagnol : muguete

muguet



Fête du Travail
Mai, c'est aussi le mois de la contestation. Des ouvriers aux étudiants, de mai 1886 à mai 1968...

Le 1er mai 1886 éclate à Chicago des émeutes pour réclamer la journée de 8 heures.

En 1889, le congrès international ouvrier socialiste (IIe Internationale socialiste) se réunit à Paris à l'occasion du centenaire de la Révolution française. Il vote la résolution suivante :
Il sera organisé une grande manifestation le 1er Mai, de manière que, dans tous les pays et dans toutes les villes à la fois, le même jour convenu, les travailleurs mettent les pouvoirs publics en demeure de réduire légalement à huit heures la journée de travail et d'appliquer les autres résolutions du congrès international de Paris.

Cette revendication sera accordée, en France, au lendemain de la première guerre mondiale. Le Front populaire en 1936 permettra les premiers congés payés.

Après la seconde guerre mondiale, le 1er mai devient jour férié et porte le nom de fête du Travail. Mais aujourd'hui, les revendications devraient aussi porter sur le droit au travail... Un droit qui est aujourd'hui plutôt bafoué...




« Premier mai fais ce qu'il te plaît », réinterprétations contemporaines d'éléments folkloriques dans une petite ville ouvrière de l'Auxois, par Florence Weber, in Terrains (1988)

Les chansons du Premier mai par Robert Brécy, in Revue d'histoire moderne et contemporaine (1981)

La rue et la fête du Front Populaire, Vingtième Siècle, revue d'histoire (1990)

Le Premier mai 1936 entre deux tours et deux époques par Miguel Rodriguez

Les Premier mai du Front populaire en province (1936-1939) par Antoine Prost

Les Premier mai 1919 et 1920 dans le Morbihan par Christian Chaudré, in Annales de Bretagne et des pays de l'Ouest (1995)

Le Premier mai à Berlin-Est dans les années 1950 par Jérôme Bazin, in Vingtième Siècle, revue d'histoire (2008)

-> printemps

-> nature

-> calendrier