nouveau
Lexilogos
Mots bretons
recherche
dictionnaire breton


Lexilogie du breton
Breizh Bretagne s'écrit Breiz en Bretagne du nord et Breih dans le Vannetais : les deux graphies ont été unies pour obtenir le nom désormais officiel, en abrégé : BZH
Breizhad Breton (habitant)
breizhek breton (relatif à la Bretagne)
brezhoneg breton (langue) komz a ran un tamm brezhoneg : je parle un peu breton
amañ e vez komzet brezhoneg : ici on parle breton
brezhoneger bretonnant, qui parle breton
lennegezh vrezhonek littérature de langue bretonne
levraoueg vreizhek bibliothèque bretonne
divrezhonek non bretonant
bro pays : Breizh eo ma bro ! la Bretagne est mon pays ! (eo se prononce en général [é])
banniel Breizh drapeau breton
gwenn-ha-du c'est le nom du drapeau breton (litt. blanc-et-noir)
an erminig l'hermine (diminutif de ermin) l'emblème de la Bretagne
Breizh-Izel Basse-Bretagne ; la Bretagne celtique (à l'ouest)
Breizh-Uhel Haute-Bretagne ; la Bretagne gallaise (à l'est)
Breizh-Veur Grande-Bretagne
Tro-Breizh tour de Bretagne (pèlerinage)
Mor-Breizh la Manche (litt. Mer de Bretagne)
Mor-Bihan golfe (litt. mer-petite) On navigue dans le Morbihan (et non dans le golfe du Morbihan, cela reviendrait à dire : le golfe du golfe)
Mor-Bras l'Océan (litt. mer-grande)
Meurvor Atlantel Océan Atlantique
Penn-ar-Bed [-t] Finistère (litt. tête, cf. cap, du monde)
Beg ar Raz Pointe du Raz : du français bec et l'ancien scandinave rás (courant d'eau), héritage des Vikings, cf. raz de marée, anglais race (course)
Mor Kreizdouar Mer Méditerranée
   
Kembre Pays de Galles (cf. Cambrie)
Kembread Gallois
kembraeg gallois
Galian Gaulois (galian : gaulois)
Galia Gaule
gallaoueg gallo
Bro-C'hall (var. Frañs) France
Gall Français (pl. Gallaoued), Gallez : Française
galleg français
republik C'hall république française
rannvro Breizh région Bretagne
   
ti-kêr mairie, hôtel de ville
ti an douristed office du tourisme
gwenod chemin, sentier
gwenodenn-vale chemin, sentier de randonnée
tro-vale randonnée (tro : tour ; vale : mutation de bale)
tro-vale-hir (BH) grande randonnée (GR) (hir : long)
bale marche (nom) & marcher (verbe) de l'ancien français baler (danser, cf. bal, ballet mais aussi balade)
gwenoder randonneur
   
   
   
aber estuaire
kember confluent ; d'où le nom de la ville de Quimper (Kemper) confluent de l'Odet et du Steir
arvor littoral
bro arvorek pays côtier
Arvorig Armorique : du gaulois Aremorica
Arvoriad habitant du bord de mer
aod côte (littoral) du latin altus > haut
tour-tan phare (litt. tour-feu) du latin turris (tour) est masculin en breton
karreg [-ek] rocher
peulvan menhir (terme usuel), du latin palus (d'où le français pieu) ; le terme français vient cependant du breton menhir (ou maen-hir, litt. pierre longue)
taol-vaen dolmen (litt. table-pierre) taol vient du latin tabula > table 
karn cairn
gouelan goéland (le français vient du breton)
gouelanig [-ik] mouette (diminutif -eg)
heol soleil, de la même origine que le latin sol (> soleil)
loar lune
loarwenn clair de lune (de gwenn : blanc)
kastell château, du latin castellum
iliz église
kalvar calvaire
kroaz croix
korrigan petit nain (diminutif de korr, nain)
   
kouign-amann (litt. gâteau (au) beurre ; se prononce avec une nasale & le son -ne : comme le français amande en remplaçant le d par le n) la spécialité de la Bretagne : que c'est bon !
farz forn far breton
gwastell gâteau (de l'ancien français)
gwastell Vreizh gâteau breton
gwastellour pâtissier
krampouezh [-poué] crêpes : on se fait une soirée krampouezh, ce soir ? (singulier : krampouezhenn)
ti-krampouezh crêperie (ti = maison)
fest-noz soirée dansante (fête de nuit)
gouel (masculin) fête (plutôt religieuse) du latin vigilia > veille
tanted grand feu, feu de joie (en particulier, feu de la saint Jean)
gouren lutte bretonne
gouelioù etrekeltiek festival interceltique
telenn harpe
binioù-bras cornemuse
binioù-kozh le biniou traditionnel
bagad troupe
bizoù anneau que l'on met autour du doigt (de biz = doigt) ; ce mot a donné en français le bijou
pok (un) baiser (du latin pax, paix) : on fait un pok mais on offre un bizoù !
kloum nœud
bara pain
gwin vin (du latin vinus > vin)
 
L'origine de baragouiner
Les mots bretons bara et gwin sont-ils à l'origine du verbe baragouiner, parce que les Bretons, dans une auberge, avaient coutume de dire "bara, gwin" : "du pain, du vin" ?

Gilles Ménage écrit dans son Dictionnaire étymologique de la langue françoise (1750) à l'article baragouin :

J'ai cru autrefois qu'il venait du mot bas-breton bara qui signifie du pain & de celui de guin qui signifie du vin. Mais je ne doute plus que baragouin n'ai été fait de barbaracuinus, diminutif de barbaracus.

Le terme barbare vient du latin barbarus, lui-même emprunté au grec. Il est formé à partir d'une onomatopée qui évoque le bredouillement. Il désignait ceux qui ne parlaient pas le grec, l'étranger qui a un langage grossier (toute langue paraît grossière à celui qui ne la comprend pas). La forme en -acus est un augmentatif et en -inus, un diminutif.

En breton, baragouiner se dit gregachiñ, littéralement : parler grec (greg).
gregach : grec, baragouin.

Ce qui semble incompréhensible n'est cependant pas forcément barbare !

Expressions usuelles
kenavo ! [ké-] au revoir, salut ! kenavo c'est tout aussi sympa que l'italien ciao...
degemer mat ! bienvenue !
noz vat ! bonne nuit !
mat an traoù ? ça va bien ?
petra zo ? qu'est-ce qu'il y a ?
serr da veg ! ferme ta gueule !
da garout a ran ! je t'aime ! (même origine que le latin carus > cher)
torr-penn (litt. casse-tête) casse-pied : quel torr-penn, celui-là !
diwall ! attention ! : diwall ! le chemin est glissant !
-> langue bretonne : dictionnaire, prononciation, grammaire, littérature

-> noms bretons des communes de Bretagne

-> drapeau breton & hermine : histoire & origine

-> histoire de la Bretagne

-> Bretagne : cartes & documents

-> étymologie