nouveau
Lexilogos
Langue d'oc & Langue d'oïl
recherche


Origine des termes oc, oïl, oui
C'est Dante, poète toscan né au XIIIe siècle, qui a rendu célèbre la distinction des langues romanes en les classant en fonction de la façon avec laquelle on disait oui :
- langues d'oïl au nord de la France,
- langues d'oc au sud de la France,
- langues de si pour l'Italie.
L'origine d'oc
Oc vient du latin hoc qui signifie littéralement cela. En fait, on exprimait ainsi l'affirmative: c'est cela ! De ce terme s'est forgé le nom de la région du Languedoc, pays de langue d'oc. Il s'étendait de la Garonne au Rhône, sa capitale était Toulouse.

Le terme Occitanie apparaît au Moyen Âge sous sa forme latine Occitania, nom dont la terminaison a certainement été forgée sur le modèle d'Aquitania.

Aujourd'hui oui s'écrit oc en occitan mais le c final ne se prononce pas (excepté dans le nom Lengadoc ou bien pais d'oc). En provençal, oui s'écrit o. Frédéric Mistral parle de la lenga d'o (langue d'o). A l'est du Rhône, c'est donc le pais d'o !

L'origine d'oïl et oui
Dans le nord de la France, on rencontrait au Moyen Âge les deux formes : o et oil. Ainsi dans la Geste des Loherins (Lorrains) on lit cette phrase (fin XIIe) :
li plus felons ne dit ne o ne non.
les plus félons ne disent ni oui ni non.

Dans la Chanson de Roland (fin XIe), on trouve oil. Ce mot est composé de hoc auquel on a rajouté il, pour renforcer l'affirmation. De même, on disait o-je, o-nos etc... comme les Anglais affirment encore aujourd'hui en disant yes, I am ; o-il correspond à yes, it is (oui, c'est cela).

La prononciation de cette époque est différente de celle d'aujourd'hui : on ne disait pas [oï] mais o-il. En outre, la prononciation du o avait tendance à se transformer en [ou]. On passe à [ou-il] puis la lettre finale l (comme le c dans le midi) a disparu de la prononciation pour devenir [ou-i] puis en une seul son : oui !

Au XVIe siècle, Clément Marot écrit :
et tant qu'ouy et nenny se dira, per l'univers le monde me lira.


A propos de la négative, nenny (ou nennil) est construit de la même façon : à partir de nen (variante de non et le suffixe -il).
nenny pas ! signifie: pas du tout !

Cette expression est encore présente dans l'expression : que nenni !

Pays de langues d'oc & Pays de langues d'oïl


langues d'oc langues d'oïl
-> langues d'oïl & langues d'oc

-> francoprovençal : langues de l'est de la France

-> carte des langues de France

-> Parabole de l'enfant prodigue : texte écrit en langues d'oïl, langues d'oc & francoprovençal

-> bibliothèque : les textes des poètes du Moyen Âge en langue d'oïl & langue d'oc

-> forum Babel : études & recherches sur les langues d'ici & d'ailleurs