nouveau
Lexilogos
Je t'aime...
je t'aime
recherche

  Amour & étymologie
   
   
français je t'aime !
italien ti amo !
provençal t'ame !
occitan t'aimi !
portugais amo-te !
latin te amo !
  Du latin amare (aimer) ; le latin amor a donné en italien amore, en espagnol amor, en ancien français et ancien occitan amor. Dans ces deux langues, le o est devenu ou (pour toutes les voyelles en langue d'oc, pour les voyelles accentuées en français) aujourd'hui, le provençal écrit amour et l'occitan amor (mais le o se prononce ou).
   
espagnol ¡ te quiero !
  Le verbe querer signifie vouloir (à l'origine, désirer). L'espagnol est direct : je te veux !
Cependant, l'expression te amo est aussi employée, dans un langage plus poétique, ou romantique.
Ce verbe vient du latin quærare (chercher, demander) qui a donné en français quérir, verbe qui est aujourd'hui utilisé exclusivement à l'infinitif. On ne dit plus : je quiers ! ce verbe est plutôt utilisé dans des composés, comme conquérir : je conquiers ! Du verbe quérir est associé le nom quête. Ne peut-on parler de quête amoureuse ? et l'être aimé une conquête ? et le séducteur, un conquistador ?
   
catalan t'estimo !
  Du latin æstimare qui a donné en ancien français esmer ; confondu avec le verbe aimer, on a reformé le nom, plus proche du latin : estimer.
   
wallon dji t'veû vol'tî !
  Littéralement : je te vois volontiers !
   
breton da garout a ran !
  Le verbe karout (aimer, chérir) est issu du même radical indo-européen qui a donné en latin carus d'où : cher, chéri, charité.
picard (chti) j't'ai ker !
  Note d'Énée-Aimé Escallier, Remarques sur le patois :
« Un amant dit à sa maîtresse ou une mère à son enfant qu'elle embrasse : je t'ai ker (je t'ai cher). C'est une tournure qui n'est pas dénuée de grâce et d'originalité ; elle appartient exclusivement à nos contrées. En français, on dirait : tu m'es cher ; il y a la différence de l'actif au passif, différence, ce me semble, qui est à l'avantage de notre expression patoise. Il y a plus de tendresse et d'effusion dans je t'ai ker, surtout quand on l'assaisonne du petit adverbe fin, et qu'on dit : je t'ai fin ker. Fin est une particule adverbiale employée chez les vieux auteurs pour dire infiniment, jusqu'à l'extrême. »
   
anglais I love you!
  Attention à la prononciation de love ! cela se prononce comme cup (et non comme le français lover, comme lover la corde... qui n'a rien à voir avec l'amour) : la règle, c'est de le prononcer love sans articuler et avec un accent tonique.
allemand ich liebe dich !
  Attention à la prononciation du ch : pas comme la niche ! voir la prononciation de l'allemand
berlinois ick liebe dir !
   
russe я люблю тебя !
  [ya loublyou tibya] On peut aussi inverser et dire :
я тебя люблю ! [ya tibya loublyou]
  Le l russe est vélaire (prononcé en arrière, dans la cavité bucale), différent du l français : il se prononce comme dans l'ancien français chevals (on prononçait autrefois le -s du pluriel, emprunté et conservé en anglais).
   
      Les mots anglais, allemand et russe ont la même origine : ils proviennent de la racine indoeuropéenne *lubh- (aimer). Il a donné en latin archaïque le verbe lubare, devenu en latin classique libere, utilisé dans l'expression libet (il plaît) et les mots :
libido,-onis : désir, envie
libidinosus : qui suit ses caprices, ses désirs
le français a conservé le sens le plus excessif dans libidineux : un assoiffé de sexe !

    Du latin, Sigmund Freud a popularisé le mot libido qui désigne le désir sexuel. Mais attention aux contre-sens ! Quand Freud parle de sexe, ce n'est pas dans le sens strict dans lequel on l'utilise ! il faut le comprendre dans le sens de désir. Par exemple, une odeur de chocolat peut susciter le désir de manger du chocolat : ce désir se manifeste, sur le plan physiologique, par la sécrétion de la salive. On peut comparer ce désir au désir sexuel mais il n y'a rien de génital dans une telle relation !
   
grec σε αγαπώ !
  [sé agapo] le γ ou g grec (la lettre gamma) est difficile à prononcer : on prononce le g sans articuler, et on obtient un son intermédiaire entre le g et le r français.
Le dernier mari, Grec, d'Edith Piaf avec lequel elle a chanté la magnifique chanson, à quoi ça sert l'amour ? a été rebaptisé Théo Sarapo : son nom voulant alors -presque- dire "je t'aime" en grec. (voir la vidéo)
 
   Le verbe αγαπώ est devenu populaire grâce à la Bible. En grec ancien, le sens du nom ἀγάπη, c'est plutôt chérissement, traduit en latin par caritas (amour, affection, tendresse) d'où charité : c'est la même racine que carus, qui nous a donné cher, chéri, et de là : chérissement et l'amour breton...
   En grec ancien, employait ἐρως pour l'amour, y compris pour l'amour de Dieu ; ἐρωτικός désigne ce qui concerne l'amour. Une lettre érotique, c'est une lettre d'amour !
en français, érotique s'emploie dans un sens plus limité : il s'agit uniquement de l'amour sexuel.

   En grec ancien, on trouve aussi :
ἐρωτομανής : fou d'amour (érotomane)
ἐρωτομανία : folle passion (érotomanie)

    En grec ancien, le pluriel αγαπαι désigne un repas fraternel, comme la fameuse Cène de Jésus et ses disciples. Les agapes désignent un repas partagés avec un esprit de fraternité.
   
néerlandais ik houd van jou !
  On dit aussi : ik hou van jou
La diphtongue ou se prononce comme l'anglais how et le j se prononce [y] comme en allemand (cf. anglais you).
Le verbe houden signifie tenir ; il est apparenté à l'anglais to hold (I want to hold your hand, je veux tenir ta main) et à l'allemand halten qui a donné en français halte.
   
danois jeg elsker dig !
norvégien jeg elsker deg !
suédois jag älskar dig !
  Le -g se prononce comme un y.
   
basque maite zaitut !
  Se prononce [maïté saïtout']
  maite signifie aimé, aimée.
Maite
est aussi un prénom très courant au pays basque (aimée), avec ses variantes Maitena, Maitane, que l'on retrouve en français : Maïté (confondu aussi avec le diminutif de Marie-Thérèse).

   En basque, le tutoiement est tombé en désuétude, on vouvoie.
z indique le cas absolutif de vous
a indique le présent
it est un infixe pluralisateur (lié à l'emploi de vous), mais aujourd'hui, on dit maite zaituztet si on s'adresse à plusieurs personnes : je vous aime)
u est la racine du verbe hypotétique *edun : avoir
t indique le cas ergatif de je
   On pourrait traduire littéralement ainsi : je vous possède comme mon aimé(e).
   
hongrois szeretlek !
   
géorgien მიყვარხარ
  Se transcrit miq'varkhar en caractères latins
   
tahitien ua here au ia oe !
   
swahili nakupenda !
je t'aime
origine de la saint Valentin, Cupidon & Éros

traductions : je t'aime dans toutes les langues

cartes : je t'aime dans toutes les langues (calligraphie)

je t'aime


-> don du sang : ouvrir son cœur, c'est aussi donner son sang

-> cartes de vœux : amour, amitié... dans plusieurs langues

-> dictionnaire multilingue : phrases usuelles dans toutes les langues

librairie en ligne
livres - cd - dvd - posters